Chienne

Chienne

Court métrage réalisé par Bertille Zénobie Estramon, 2020, Belgique

Lu a été violée. Quand elle retrouve son agresseur, elle cherche à se venger pour panser ses plaies.

Waw ! Chienne est une très bonne surprise. L’actrice principale, la réalisation, les plans, les lumières, ou encore la musique qui instaure un suspens tout au long des 15 minutes, tout est convaincant. On vous le conseille vivement (même si les plus sensibles devront s’abstenir…).

Anna

Court-métrage réalisé par Johanna Bedeau et Laurent Benaïm, 2013, France

Anna quitte sa maison sans faire de bruit, prenant soin de remettre chaque objet à sa place exacte. Elle se rend chez le médecin, à qui elle explique qu’elle souffre d’aigreurs d’estomac. Au cours de la prise en charge, le médecin lui pose la question suivante : “avez-vous déjà subi des violences au cours de votre vie ?”

Pédagogique, très bien réalisé et joué, ce court-métrage permet d’illustrer les mécanismes des violences, le repérage par le “questionnement systématique” et la prise en charge des femmes victimes de violences. Comme Tom et Léna, Elisa et Protection sur ordonnance, les autres courts-métrages pédagogiques de la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains), la vidéo est accompagnée d’un kit pédagogique. Le tout est téléchargeable en cliquant ici.

Tom et Léna

Court-métrage réalisé par Johanna Bedeau, 2015, France 

A la mort de leur mère, Tom et Léna se retrouvent pour vider la maison familiale. En remplissant des cartons, les souvenirs remontent : leur père exerçait des violences contre leur mère.

Ce court-métrage pédagogique, très bien réalisé et joué, permet d’aborder la question de l’impact des violences dans le couple sur les enfants. Comme Anna, Elisa et Protection sur ordonnance, les autres courts-métrages pédagogiques de la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains), la vidéo est accompagnée d’un kit pédagogique. Le tout est téléchargeable en cliquant ici.

Elisa

Court-métrage réalisé par Johanna Bedeau, 2014, France

Elisa, enceinte de son premier enfant, retrouve son amie Marie pour un verre. Elisa lui raconte son rendez-vous de la veille, avec une sage-femme. Par une simple question posée par cette sage-femme, des souvenirs de violences sont revenus à la mémoire d’Elisa, qui n’en avait jamais parlé à personne.

Ce court-métrage pédagogique, très bien réalisé et joué( avec l’excellente Laure Calamy, également vue dans Aurore et Embrasse-moi), permet d’aborder la question des conséquences des violences sexuelles sur les victimes (notamment l’amnésie traumatique) et le repérage par les professionnel.le.s de santé via le “questionnement systématique”. Comme Anna, Tom et Léna et Protection sur ordonnance, les autres courts-métrages pédagogiques de la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains), la vidéo est accompagnée d’un kit pédagogique. Le tout est téléchargeable en cliquant ici.

Protection sur ordonnance

Court-métrage réalisé par Virginie Kahn, 2015, France

Alors que Marie s’active dans la cuisine et que sa fille Louise fait ses devoirs, Stéphane rentre à la maison. A peine arrivé, il se montre violent verbalement puis physiquement avec son épouse, devant leur fille. Quelques jours après, Marie se rend chez une avocate, à qui elle explique qu’elle souhaite divorcer. Grâce aux questions de l’avocate, elle évoque finalement les violences et son souhait de protéger sa fille et elle-même. L’avocate propose d’engager une procédure d’urgence et de demander au juge aux affaires familiales une ordonnance de protection… 

Pédagogique, très bien réalisé et joué, ce court-métrage permet d’aborder le mécanisme des violences dans le couple, l’accompagnement par la justice et l’ordonnance de protection, outil juridique incontournable pour la protection des victimes (et trop peu utilisé en France). Attention, le début du film est particulièrement violent et peut-être difficile à supporter. Comme Anna, Elisa et Tom et Léna, les autres courts-métrages pédagogiques de la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains), la vidéo est accompagnée d’un kit pédagogique. Le tout est téléchargeable en cliquant ici.

Lakutshon’ Ilanga

Lakutshon’ Ilanga

Court métrage réalisé par Phumi Morare, 2020, Afrique du Sud

Johannesburg, 1985. Une jeune infirmière prend soin de sa petite sœur et de son jeune frère, qu’elle soupçonne d’être militant anti-apartheid. Quand celui-ci ne revient pas de l’école, elle part à sa recherche.

Lakutshon’ Ilanga est un court métrage saisissant dont le titre est inspiré de la chanson du même nom de Miriam Makeba. Comme une allégorie du rôle des femmes pendant les conflits, on découvre minute après minute que si ce sont beaucoup les hommes qui sont sur le devant de la scène lors de conflits, de guerres, etc. et ont leur place dans l’histoire, ce sont les femmes qui tentent dans l’ombre de gérer le quotidien et font en sorte que tout le monde puisse survivre tant bien que mal. Si vous avez l’occasion de le voir, on vous le conseille !

Tuk-tuk

Tuk tuk

Court métrage réalisé par Mohamed Kheidr, 2020, Egypte

Quand son mari s’en va, Walaa doit trouver un travail pour nourrir sa famille et subvenir à ses besoins. Bonne conductrice, elle choisit de devenir conductrice de tuk-tuk, notamment pour des femmes.

Tuk-tuk est un superbe court métrage sur une femme qui se bat pour exister et survivre dans un milieu très masculin. On adore qu’un retournement de situation lui fasse côtoyer plein d’autres femmes, heureuses de pouvoir compter sur une femme conductrice de tuk-tuk. Le film est inspiré d’une histoire vraie et d’un fait social égyptien, où 30 000 femmes sont liées par des dettes.

Pour d’autres histoires de femmes qui conduisent dans des pays où ce n’est pas évident, on vous conseille le recueil de témoignages de femmes indiennes Lady Driver. Stories of women behind the wheel.

Printed Melodies

Printed Melodies

Court-métrage réalisé par Setareh Samavi, 2020, Iran

Une iranienne plonge dans ses photos d’enfance et ses souvenirs, tout en constatant combien elle est seule depuis son mariage.

Printed Melodies est un court-métrage format roman-photo très émouvant. On voit bien le contraste entre la petite fille souriante, entourée et pleine de vie montrée au début, et la jeune femme, seule, presque décorative qu’elle est devenue après son mariage. Si vous avez l’occasion de le voir, en festival ou ailleurs, n’hésitez pas.

Miss Chazelles

Miss Chazelles

Court-métrage réalisé par Thomas Vernay, 2019, France

Aux yeux de tous, Clara et Marie sont rivales. Lors du concours annuel de leur petite ville, Clara n’est que première dauphine alors que Marie est nommée Miss Chazelles-sur-Lyon. Mais loin des regards, une autre relation se noue entre les deux jeunes femmes.

Miss Chazelles est un court-métrage à la fois très beau et triste sur la pression sociale et la domination masculine au sein de groupes de jeunes, au détriment de l’amitié (voire plus !) entre femmes. Le film offre de très belles scènes, très touchantes, entre les deux femmes. Réalisé par un homme, ce film est une vraie belle surprise !

La Monde de Dalia

La Monde de Dalia

Court-métrage d’animation réalisé par Javier Navarro Avilés, 2019, France

Dalia visite une serre tropicale avec son papa… et se perd !

Le Monde de Dalia est un court-métrage adorable sur une petite fille qui vit de brèves grandes aventures pour retrouver son père, perdue dans une grande forêt. Trois chouettes minutes avec des décors magnifiques à partager avec des jeunes.

Le film peut se voir en entier ci-dessous.