CHEF·FE

CHEFFE

Web-série documentaire réalisée par Camille Ducellier, 2019, France

Lucie Leguay est une jeune cheffe d’orchestre dont on suit les premiers pas et les réflexions après sa remarquable participation au tremplin de jeunes cheffes organisé par la Philharmonie de Paris en 2018.

CHEF·FE est une web-série de 5 épisodes verticaux d’une dizaine de minutes sur un sujet qui nous tient à cœur : les femmes dans la musique (notamment classique). Très belles images, très beau son (heureusement quand on parle de musique !), personnage centrale charismatique, tout est chouette dans cette série dont on vous recommande chaudement le visionnage.

Soccer Grannies

Soccer grannies

Documentaire réalisé par Julia Mourri et Clément Boxebeld, 2021, France, Afrique du Sud

Une équipe de mamies sud-africaines jouant au football s’apprête à défier une équipe de grand-mères françaises sur fond de coupe du monde féminine de football en 2019.

Ce documentaire part d’Afrique du sud et suit l’équipe des Soccer Grannies, les « mamies foot » jusqu’en France. On adore découvrir ses femmes, qui vivent dans le présent et défendent leur nouvelle passion pour le foot avec ferveur ! La rencontre entre les deux équipes, sud-africaines et françaises sont particulièrement émouvantes. Un bon documentaire qui remonte le moral !

Pour en savoir plus sur ces Soccer Grannies, on vous conseille le court-métrage documentaire Alive & Kicking: The Soccer Grannies of South Africa.

Alive & Kicking: The Soccer Grannies of South Africa

Alive & kicking soccer grannies

Court métrage documentaire réalisé par Lara-Ann de Wet, 2016, Afrique du Sud

En Afrique du Sud, des vieilles femmes décident de soigner leurs peines et leurs douleurs en se mettant au foot. Leur équipe s’appelle les « Vakhegula Vakhegula », soit « mamies mamies ».

Ce documentaire court nous permet de faire connaissance avec une bande de mamies attachantes et adorables. La pratique du foot et les entrainements en équipe sont de vrais facteurs d’émancipation pour ces femmes, mais aussi de sociabilisation et de lutte contre la vieillesse. Un coup de cœur !
Si vous souhaitez en savoir plus sur les « soccer grannies », un autre documentaire existe sous le nom de Soccer Grannies, concentré sur leur rencontre avec une équipe de grand-mères françaises lors de la coupe du monde féminine de football 2019 en France.

Le documentaire est visionnable en entier (en anglais) ci-dessous :

The Bookshop

The Bookshop

Long métrage réalisé par Isabel Coixet, 2017, Royaume-Uni, adapté du roman The Bookshop écrit par Penelope Fitzgerald

Nord de l’Angleterre, dans les années 50. Florence, veuve, décide de réaliser son rêve de toujours et d’ouvrir une librairie dans une petite ville. Mais tous ses voisins ne sont pas d’accord avec cette arrivée et ce projet.

Si vous avez envie de faire un tour dans la campagne anglaise avec une héroïne, The Bookshop est le film qu’il vous faut. Entre paysages magnifiques et humour anglais, le film dépeint la seconde vie d’une femme plus toute jeune, qui surmonte tous les obstacles pour réaliser son rêve. Constamment dérangée et freinée par les notables de la petite ville, on peut y trouver une illustration à l’échelle locale des dynamiques de domination. On aime beaucoup la relation qu’elle crée avec une petite fille effrontée qui vient l’aider à la librairie.

Ma belle-famille, Noël et moi

Happiest season

Long métrage réalisé par Clea DuVall, 2020, Etats-Unis

Harper adore Noël, Abby moins. Cette dernière s’apprête toutefois à demander Harper, sa petite amie, en mariage ce Noël… jusqu’à ce qu’elle découvre que Harper n’a pas fait son coming out auprès de sa famille.

Fanes des films de Noël, en 2020, il y a de la nouveauté ! Une histoire lesbienne avec Kristen Stewart en personnage principale, Happiest season (de son titre original) est un concentré de drama, de blagues gentilles et surtout de beaucoup d’amour. Le film n’est pas parfait et le scénario accumule les clichés (pas de surprise !) mais il y a de la bonne volonté : est-ce que ce n’est pas toutes les cases qu’un film de Noël doit cocher ?

La réalisatrice Clea DuVall est également l’une des actrices principales de But I’m a cheerleader qu’on vous conseille absolument !

Le Bazar de la charité

Le Bazar de la charité

Série créée par Catherine Ramberg et réalisée par Alexandre Laurent, 2019, France

Paris, mai 1897. Un immense incendie se déclare et ravage le Bazar de la charité, institution caritative où se rendent toutes les dames de la haute société parisienne. Adrienne, Alice et Rose sont trois femmes qui vont voir leur destin changer après ce drame.

Le Bazar de la charité est une série plutôt étonnante et novatrice dans le paysage audiovisuel français. Cette série historique suit pendant plusieurs mois trois personnages féminins principaux, trois femmes qui chacune à leur niveau vont profiter de ce terrible incendie pour changer de vie et se révolter contre leurs possibilités limitées en tant que femmes à cette époque-là. Violences conjugales et même de féminicide, mariages arrangés, luttes des classes… plein de sujets féministes sont abordés de manière plus ou moins approfondie. L’épisode 1, qui montre l’incendie quasiment en temps réel, est impressionnant. La langue parlée par les personnages est volontairement contemporaine (donc assez anachronique) : on aime ou pas. Enfin, on apprécie surtout que ces nouveaux personnages féminins aient été montrés à la télévision sur une grande chaîne auprès d’un large public. A regarder si vous cherchez une série française avec des héroïnes.

Madame la directrice

Madame la directrice

Court métrage réalisé par Michèle Massé, 2019, Espagne

María vit dans une maison de retraite et écrit la directrice de celle-ci pour protester contre le fait que María et son épouse n’aient pas pu emménager ensemble dans cet établissement.

Madame la directrice est un court métrage piquant, drôle et militant sur les droits des lesbiennes, notamment les plus âgées. Un belle découverte qui nous a été possible de voir grâce au festival Cineffable comme Leo & Alex in the Middle of the 21st Century ou encore Greta.

Le film est disponible en entier sur Vimeo mais en espagnol sans sous-titre.

Slalom

Slalom

Long métrage réalisé par Charlène Favier, 2020, France

Lyz a 15 ans et intègre un nouveau lycée en sport-étude ski. Elle y fait la connaissance de Fred, son entraineur, qui détecte chez elle un grand potentiel et décide de la prendre sous son aile… et sous son emprise.

Slalom montre la construction d’une future sportive de haut niveau dans le milieu du ski et évoque le thème trop rare des violences sexuelles dans le milieu du sport. Moue boudeuse et détermination féroce, l’actrice principale Noée Abita est parfaite pour incarner l’adolescente un peu paumée qu’est Lyz. Les paysages, la lumière, la musique sont magnifiques ! Seul bémol, on a vraiment (vraiment) été déçues par la représentation des violences sexuelles à l’écran : les scènes, quasiment montrées en temps réel, sont très explicites et insoutenables. Pour autant, les conséquences de ces agressions sont très bien montrées, entre pertes de repère, isolement et prises de risques de l’héroïne.

Aditi Mittal : Things They Wouldn’t Let Me Say

Aditi Mittal

Spectacle de et avec Aditi Mittal, 2017, Inde

Le point de départ de ce premier spectacle d’Aditi Mittal ? Le fait qu’elle soit une femme trentenaire, célibataire et indienne. S’en suivent de nombreuses réflexions…

Aditi Mittal est une des premières femmes en Inde à faire des spectacles d’humour. Dans ce premier spectacle, elle décrypte et rejoue de nombreuses scènes de la vie quotidienne des femmes : harcèlement de rue, maternité, marketing genré, règles, éducation à la sexualité… Certes, beaucoup de blagues ont pour objet des références culturelles indiennes (donc si vous n’êtes pas familière ou familier, certaines pourront vous échapper !) mais on passe quand même un bon moment et certaines trouvailles sont vraiment drôles !

Le jeu de la dame

Le jeu de la dame The Queens gambit


Série créée par Scott Frank et Allan Scott, 2020, Etats-Unis

Dans les années 50, après un accident de voiture qui tue sa mère, Beth Harmon est confiée à un orphelinat. Elle fait rapidement la connaissance de l’homme à tout faire qui lui enseigne les échecs. Un jeu dans lequel elle va se plonger corps et âme et exceller…

Cette série, sortie en octobre 2020, a fait sensation, à juste titre : elle montre avec passion et justesse les échecs à l’écran, avec une femme comme héroïne. L’actrice principale, qui joue Beth adulte, est époustouflante dans ce personnage atypique. Elle évolue avec son assurance et ses points faibles dans un monde très masculin, montré comme relativement bienveillant (il l’est beaucoup moins dans la réalité, parait-il…). Dommage à notre avis que les autres personnages féminins soient moins rayonnants comparés aux personnages masculins nombreux et variés, évoluant quasiment tous dans le secteur des échecs ; les autres femmes de la série, au contraire, ne comprennent pas vraiment le jeu.

Pour découvrir une autre héroïne qui joue aux échecs, on vous conseille le film Queen of Katwe.