Conversations entre amis

Conversations entre amis roman féministe

Roman écrit par Sally Rooney, 2017, Irlande

Frances et Bobbi, étudiantes, anciennes amantes maintenant amies, se produisent sur la scène littéraire dublinoise. Un jour, elles font la connaissance de Melissa, une photographe plus âgée qu’elles, puis de son mari, Nick. Entre amour, amitié et jugements de toutes parts, les quatre personnages vont apprendre à se connaître et à exister les un.e.s lié.e.s aux autres.

Premier roman de l’autrice du bestseller Normal People, Conversations entre amis est un récit qui se lit d’une traite, même si on a eu du mal à être complètement convaincues de la relation entre Frances et Nick qui occupe une large place dans l’histoire. Comme dans Normal People, Sally Ronney aborde déjà les questions de différence de classe et de santé mentale, du point de vue d’une jeune femme d’une classe sociale très modeste (Frances). Sans trop spoiler, on espère que le fait qu’une des personnages de ce roman à succès auprès de jeunes adultes souffre d’endométriose permettra de faire connaître et sensibiliser un plus grand nombre de femmes au dépistage de cette maladie (en attendant que la recherche trouve un remède…).

Le roman va bientôt être adapté en série, et on a hâte de voir à quoi ça pourrait ressembler.

Ma poupée

Ma poupée livre enfant

Album cartonné jeunesse écrit par Annelise Heurtier et illustré par Maurèen Poignonec, 2021, France, à partir de 2 ans

Un enfant joue avec sa poupée, et l’emmène partout en prenant soin d’elle en toute situation. Quand une adulte lui demande si l’enfant joue “à la maman”, voilà que l’enfant répond “Non, c’est au papa que je joue !”

Voilà encore un album pour les tou.te.s petit.e.s édité par les éditions Talents Hauts qu’on adore. Avec des dessins tout doux et une réplique de fin qui fait mouche, l’histoire vient bousculer les stéréotypes qui veulent que les enfants jouent “à la maman”. Mais il n’y a pas que les mamans qui peuvent prendre soin des enfants et que les enfants peuvent aussi apprendre à être des pères !

Normal People

Normal People roman

Roman écrit par Sally Rooney, 2018, Irlande

Connell et Marianne, adolescents brillants, fréquentent le même lycée, sans se parler. Connell est populaire et bien entouré, Marianne est perçue comme étrange et isolée. En dehors des cours, ils se croisent, la mère de Connell étant femme de ménage dans la splendide maison de Marianne, et commencent peu à peu une relation. Un lien fort qui se développera au fil des années.

Attention, Normal People se lit d’une traite, de manière assez addictive ! Deuxième roman de l’autrice après Conversations entre amis, rapidement best-seller international et adapté en série, plus qu’une histoire d’amour, ce roman est un condensé de sujets actuels, dont le passage à l’âge adulte et la découverte d’une sexualité consentie dans une ère post-#MeToo. La relation, d’amour et/ou d’amitié, complexe, entre les deux personnages est racontée au fil des années, en insistant sur l’influence qu’a justement cette relation puissante sur les choix de vie des personnages. Normal People est également une subtile réflexion sur les dynamismes de domination entre individus, domination de classe et de genre notamment. Enfin, c’est rare qu’on ait le point de vue intime d’un jeune homme sur une relation amoureuse, et l’alternance de narration dans le roman permet d’accéder à un nouveau modèle de héros masculin, qui s’éloigne des codes de masculinité toxique dénoncés ces dernières années. En bref, c’est un coup de cœur.

Alter Ego

Alter ego manga lesbienne

Manga écrit et dessiné par Ana Cristina Sanchez, 2018, Espagne

Noel est amoureuse d’Elena, sa meilleure amie, et n’arrive pas à digérer qu’elle ait un petit copain. Quand en plus, June, une autre amie d’Elena, arrive dans l’équation, ça fait beaucoup pour Noel.

Alter Ego est un manga en un tome, une histoire courte et mignonne. Les héroïnes sont attachantes, notamment Noel, ronchon et à fleur de peau en permanence, qui traverse tout au long du récit beaucoup d’émotions !

Pour d’autres mangas avec des lesbiennes (certes un peu plus âgées) dedans, on vous conseille Autour d’elles et Si nous étions adultes.

Chevalière : en garde, dictionnaire !

Chevalière en garde dictionnaire livre enfant féministe

Album jeunesse écrit par Maud Begon et Nadège Michelotto, 2022, France

Lily adore se déguiser. Mais quand elle se présente en costume de chevalière à l’école, les autres enfants se moquent d’elle. Bien sûr que les chevalières existent ! Et si le mot n’apparaît pas dans le dictionnaire, c’est celui-ci qu’il faut changer !

Chevalière : en garde, dictionnaire ! est un album très drôle et militant sur la féminisation de la langue française. Rien n’arrête l’héroïne tant qu’elle n’a pas obtenu gain de cause, quitte à provoquer une véritable révolution dans son école et son quartier ! Un livre qui devrait plaire aux enfants ainsi qu’aux parents féministes.

Pour pousser la réflexion sur la féminisation des mots, on vous conseille l’incontournable Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin d’Eliane Viennot.

Comment devenir lesbienne en 10 étapes

Comment devenir lesbienne en 10 étapes

Essai écrit par Louise Morel, 2022, France

Ces dernières années de redécouverte et diffusion des idées féministes dans la société française ont également permis de (re)mettre en lumière le lesbianisme. Louise Morel propose un guide en 10 chapitres à destination des femmes (et de leur entourage) qui se posent des questions sur leur sexualité.

Voilà un livre qui devrait trouver son public ! A destination des femmes qui cherchent des réponses (sur leur supposée hétérosexualité, sur leur potentielle lesbianité), cet ouvrage est pensé pour répondre à plein de questions existentielles, à base de pistes de réflexion et de conseils, la plupart du temps d’une grande bienveillance (big up le chapitre 4 !). Si vous êtes déjà lesbienne depuis plusieurs années (et avez intensément réfléchi au sujet), peut-être que vous pouvez passer votre chemin. Par contre, offrez-le à votre copine, votre cousine ou votre voisine qui n’a pas l’air complètement sûre d’être hétéro !

Et pour un autre livre essentiel à sa bibliothèque lesbienne, jetez un œil au Génie lesbien.

Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur

Tant pis pour l'amour bd féministe

Bande dessinée écrite et dessinée par Sophie Lambda, 2019, France

Quand Sophie rencontre Marcus, le coup de foudre est immédiat. Mais après quelques semaines sur un petit nuage, les choses prennent une autre tournure.

Tant pis pour l’amour est un récit fort et très réaliste sur une femme qui revient sur sa relation de couple, puis emprise par un homme violent. Sur des dizaines de pages, l’autrice raconte (avec du recul) les différents états et étapes qu’elle a subies de la part de son ex-conjoint. Si le récit, centré sur son expérience individuelle est particulièrement marquant, on regrette de ne pas avoir lu de mise en perspective systémique sur l’ensemble de la société.

Thème similaire mais traitement différent, on vous conseille également Adieu triste amour.

Moi, ce que j’aime, c’est les monstres

Moi ce que j'aime c'est les monstres

Bande dessinée écrite et dessinée par Emil Ferris, 2018, Etats-Unis

Karen a 10 ans et vit à Chicago à la fin des années 60 avec sa mère et son grand frère. Elle adore les fantômes, les morts-vivants, les créatures en tout genre. D’ailleurs, elle pense elle-même être un monstre : c’est mieux qu’être une fille. Quand sa voisine Anka, survivante de la Shoah, se suicide le jour de la Saint-Valentin, Karen n’y croit pas et se met à enquêter.

Attention, chef d’œuvre unique en son genre. Si on a mis du temps à lire cette bande dessinée (un pavé de plus de 400 pages à la couverture inquiétante), c’est pour mieux vous la recommander maintenant. Construite comme le journal intime d’une pré-adolescente, écrit et dessiné au stylo bille, agrémenté de dessins incroyables en pleine page, cette œuvre couvre en réalité une multitude de sujets et thématiques (sexisme intériorisé, homophobie et lesbophobie, racisme, antisémitisme, violences masculines et policières, mais aussi accès à la culture) tout en gardant en fil rouge l’enquête policière.

Moi, ce que j’aime, c’est les monstres est la première bande dessinée de l’autrice Emil Ferris.

Adieu triste amour

Adieu triste amour

Bande dessinée écrite et dessinée par Mirion Malle, 2022, Canada, France

Cléo, autrice de bande dessinée, quitte tout du jour au lendemain : son quotidien, son appartement… partagés avec son petit ami dont elle doute de plus en plus.

Pour faire simple et efficace : c’est un coup de cœur ! Le déroulé, le développement de l’héroïne principale (indéniablement contemporaine, avec ses traumatismes et ses questionnement dans une époque post #metoo), la douceur des dessins, la sororité qui rayonne… Mirion Malle revient avec une nouvelle œuvre riche et avec un point de vue novateur, ou en tout cas, encore peu exploité : celui des victimes directes et indirectes des violences masculines. Et puis, on adore les histoires qui commencent mal… et terminent bien, ça change !

On vous conseille également les autres œuvres de l’autrice C’est comme ça que je disparais et La Ligue des super-féministes.

Super Cyprine

Super cyprine bd féministe

Bande dessinée écrite et dessinée par Tess Kinski, 2022, France

Adolescente, Cypry adoooore coucher avec des garçons… mais eux pas tellement quand ils se rendent compte que sa cyprine est corrosive ! Déroutée et frustrée, elle se réfugie à Paris et trouve une utilité à son étrange pouvoir.

Une vengeance contre les agresseurs à base de cyprine dévastatrice ? Déjanté mais on dit oui ! Voilà une apprentie super héroïne féministe (et française, ça change) dans un univers pop et militant qui devrait plaire à beaucoup. On regrette un peu que sa meilleure amie ne soit pas plus présente mais comme la fin annonce une possible suite, on a hâte de voir ce que ça pourrait donner !