Goupil ou face

Bande dessinée écrite et dessinée par Lou Lubie, 2016, France

Adolescente, Lou se sent soudainement très, très triste. Et puis, ça va mieux. Et puis, de nouveau, la chute. Lou consulte, un médecin la décrète dépressive, lui prescrit des antidépresseurs et des consultations avec une psychothérapeute. Du jour au lendemain, Lou va mieux… jusqu’à une nouvelle rechute. Elle enchaine les médecins, les psy… qui ont tou.te.s un avis différent sur la question. Jusqu’au jour où elle découvre la cyclothymie, un trouble bipolaire qui touche 6% de la population.

Dans cette BD autobiographique, Lou Lubie décrit avec force son désarroi et l’errance médicale qu’elle a dû subir avant, enfin, d’être diagnostiquée. Le choix des couleurs (orange et noir, presque les couleurs utilisées pour illustrer le syndrome d’Asperger dans une autre BD) permet de comprendre l’enchainement de ses différents états (euphoriques puis dépressifs voire suicidaires). L’image du renard pour décrire la cyclothymie est également très parlante. L’autrice a intégré à sa BD de nombreuses explications scientifiques très pédagogiques, permettant de mieux comprendre la dépression et les différents troubles bipolaires. C’est aussi très drôle, ajoutant de la légèreté à une réalité difficile.

Lou Lubie est également co-autrice et co-illustratrice de La fille dans l’écran qu’on vous conseille absolument !

Autour d’elles

Manga écrit et dessiné par Torino Shino, 2010, Japon

Quand elles étaient étudiantes, Maya et Michiru étaient en couple. Puis Michiru est partie. Cinq ans plus tard, elle resurgit dans la vie de Maya, en étant désormais mère célibataire. Décidées à vivre à nouveau ensemble, mais cette fois-ci en tant que simples colocataires, elles doivent trouver un nouvel équilibre, toutes les deux, avec le petit Yuta et leur curieux voisin Nico.

Autour d’elles, c’est une histoire de famille pas comme les autres. Dans ce manga, il n’y a pas de grands rebondissements, mais plutôt des surprises du quotidien, des états d’âmes et beaucoup d’amour. L’équilibre entre les personnages est assez bien trouvé et on a hâte de lire la suite ! Une chouette découverte !

(Résumé écrit après la lecture du tome 1, sorti en mai 2020 en version française)

Dans les yeux de Lya

Bande dessinée en 2 tomes (en cours) écrite par Carbone et dessinée par Cunha, depuis 2019, France

Il y a quelques années, Lya a été renversée par une voiture. Maintenant paralysée des jambes et étudiante en droit, elle décide de mener l’enquête. Pour cela, elle décroche un stage dans un célèbre cabinet d’avocats, celui qui a traité son cas en justice sans condamner le coupable.

Dans les yeux de Lya est une chouette BD pour ado sous forme de polar. L’héroïne (en fauteuil roulant) est de celles qu’on trouve rarement en BD (et même en littérature tout simplement). Les dessins et les couleurs sont très belles même si on regrette les silhouettes parfois très marquées et fines des personnages féminins. On a bien aimé le fait qu’elle soit entourée d’allié.e.s fiables (une nouvelle amie sur le lieu de son stage, son meilleur ami).

Mamas, Petit précis de déconstruction de l’instinct maternel

Bande dessinée écrite et dessinée par Lili Sohn, 2019, France

Lili apprend qu’elle a un cancer et que ses complications risquent de la rendre stérile. Se déclenche alors en elle une puissante envie… de bébé ! L’instinct maternel serait-il réel ?

Comme Liv Strömquist et Emma, Lili Sohn mène l’enquête. Elle aborde ici la question de la maternité en partant de son vécu : l’apparition (presque du jour au lendemain) de son désir d’être mère. Elle y déconstruit plusieurs idées reçues, dont le central et fameux « instinct maternel ». Le point de départ et l’accroche sont bien trouvés mais la plupart des sujets ne sont pas toujours approfondis et l’ensemble peut peut-être manquer d’une approche systémique plus globale (le patriarcat !). Bref, ce volume pourra éventuellement vous laisser sur votre faim (notamment la question de la GPA, qui est abordée à plusieurs reprises par le prisme du désir d’enfant en occultant celui de l’utilisation du corps des femmes d’un point de vue marchant, et confondu avec la PMA). L’avantage, c’est que l’ouvrage reste clair (et les dessins sont toujours super chouettes !) et très accessible et donc une porte d’entrée intéressante pour commencer à s’intéresser à cette question.

Ma vie sur la route

Autobiographie écrite par Gloria Steinem, 2015, Etats-Unis

De son enfance atypique à sa vie de community organizer, Gloria Steinem revient sur les grands moments de sa vie et de celle des Etats-Unis, en gardant en fil rouge les rencontres faites tout au long de son parcours.

Quoi de plus intéressant que la vie par elle-même d’une des grandes figures féministes américaines ? C’est un superbe récit (et voyage !) que nous propose Gloria Steinem. Le récit est découpé en grands chapitres thématiques (pas forcément chronologiques) qui reviennent à la fois sur la grande Histoire des Etats-Unis, qu’elle a vécu et parfois contribué à façonner, et sur son histoire personnelle. La « route » dont elle parle est constituée des nombreux voyages professionnels et militants aux Etats-Unis et à l’international, mais également de son parcours intellectuel, évolutif au fil des rencontres. Un récit qui permet de mieux comprendre les enjeux et les combats féministes de ces 60 dernières années aux Etats-Unis, qu’on retrouve par exemple dans la série Mrs. America ou dans le documentaire Roe v. Wade : La véritable histoire de l’avortement.

La fille dans l’écran

Bande dessinée écrite et illustrée par Lou Lubie et Manon Desveaux, 2019, France

Coline vit en France, chez ses grands-parents. Elle rêve de devenir illustratrice. Dans le cadre de recherches pour un album jeunesse qu’elle souhaite réaliser, elle découvre les photographies de Marley, Française expatriée au Quebec, à qui elle écrit un mail… C’est le début de nombreux échanges entre les 2 femmes.

Cette BD a de nombreuses raisons pour plaire ! Elle parle d’anxiété sociale, d’expatriation. Elle évoque aussi les difficultés de se trouver en tant que personne et de résister à la pression sociale (trouver un travail « qui rapporte », se caser en couple hétéro bien comme il faut). Et puis c’est une histoire d’amour lesbienne, sur internet. Écrite et illustrée à 4 mains (1 planche sur 2 et quelques planches communes), les styles des 2 autrices permettent d’illustrer les styles différents des 2 héroïnes : ça fonctionne vraiment très bien. Un vrai coup de coeur pour nous !

Dans le même style et exploitant certains thèmes similaires (la recherche de soi, le lesbianisme), on vous conseille Luisa ici et là.

Lou Lubie a aussi écrit Goupil ou face qu’on vous conseille également.

Délivrances

Roman écrit par Toni Morrison, 2015, États-Unis

Bride, la vingtaine, a grandi en étant rejetée par sa mère car trop noire de peau. Aujourd’hui directrice régionale d’une marque de cosmétiques, couronnée de succès, sa vie semble idyllique… mais cache des traumatismes donc elle va progressivement se libérer au cours d’un voyage à la recherche de son ex-petit-ami qui l’a quittée brusquement.

Délivrances explore les traumatismes de Bride, mais aussi de plusieurs autres personnages : la mère, l’ex-petit-ami, une enfant rencontrée sur la route. Il parle de l’empreinte durable que laissent le racisme et les violences pédocriminelles sur les êtres. Des chapitres courts, une écriture intense, des thèmes emblématiques, font de ce roman une illustration parfaite du talent de la grande Toni Morrison.

Ce roman a inspiré le titre de l’album jeunesse Comme un million de papillons noirs. De la même autrice, nous vous conseillons aussi Sula.

Niki de Saint Phalle – Le jardin des secrets

Bande dessinée écrite par Dominique Osuch et illustrée par Sandrine Martin, 2014, France

Depuis son enfance dans les années 30 jusqu’à sa mort en 2002, cette BD retrace la vie et l’oeuvre de cette artiste incontournable du XXème siècle.

Construit chronologiquement, divisé en 22 chapitres-cartes de tarot (l’artiste a conçu un Jardin des tarots en Toscane), le récit écrit à la première personne (avec de nombreuses citations) nous fait vivre les événements de la vie de l’artiste et le parallèle permanent avec ses oeuvres. On vit ses traumatismes (elle a notamment été violée par son père étant enfant) et leurs exutoires : colère (par les performances qui l’ont fait connaître, Les Tirs) et souffrance (Les Mariées, Les Parturientes). Puis on vit avec l’artiste la joie, la passion, l’engagement féministe et anti-raciste, on découvre Les Nanas qui sont autant de représentations de la puissance des femmes. Les dessins très expressifs de cette BD de presque 180 pages permettent de mettre en lumière l’oeuvre immense de cette artiste prolifique (3500 oeuvres réalisées !).

L’histoire de Poncia

Roman écrit par Conceição Evaristo, 2003, Brésil

Poncia, petite-fille d’esclave, grandit loin de la ville. Après la mort de son père, elle décide de partir vers la ville et atterrit dans une favela. Progressivement, loin de ses racines, elle s’oublie, n’est plus que l’ombre d’elle-même…

Ce roman est le premier de Conceção Evaristo (qui a également écrit Insoumises que nous vous conseillons). C’est une oeuvre étonnante, pleine de poésie, métaphore des vécus de milliers de femmes noires au Brésil. Déracinée, violentée par son mari qui ne la comprend pas, Poncia se cherche et cherche sa famille.

Aux éditions Anacaona, découvrez aussi Gaia changera le monde, 1492, Anacaona l’insurgée des Caraïbes et le Petit manuel antiraciste et féministe.

Les louves

Bande dessinée écrite et illustrée par Flore Balthazar, 2018, Belgique

1940. Pendant que les hommes sont partis au combat, les femmes restent et doivent également se battre pour assurer leur quotidien dans un monde en plein bouleversement. On suit la vie de Marcelle, aînée d’une famille de 5 enfants, qui grandit à la Louvière en Belgique, poursuit ses études, espère.

Loin du front si souvent représenté, les femmes aussi souffrent et doivent s’accrocher… C’est ce que dépeint Les louves, une chouette BD pleine d’émotions, inspirée de la vie de la grand-mère de l’autrice.