Survivre au sexisme ordinaire – Analyses et techniques de 18 féministes pour le mettre K.-O.

Manuel d’action co-écrit par Eve Cambreleng, Alizée Vincent, Klaire fait Grr, Élise Thiébaut, Lauren Malka, Marie Kirschen, Pauline Harmange, Ovidie, Kiyémis, Amandine Dhée, Fiona Schmidt, Camille et Justine, Mathilde Larrère, Valérie Rey-Robert, Paul B. Preciado, Marie Sauvion, Rebecca Amsellem et Élodie Shanta, 2021, France

Face au sexisme, que faire ? C’est à cette question que 18 personnalités féministes répondent, donnant leurs conseils pour réagir quand c’est possible. Du harcèlement de rue aux stéréotypes sur la sexualité des femmes noires, de l’injonction à être mère ou à s’épiler au mansplaining : chacune part d’une situation vécue et propose son analyse et ses bonnes idées pour répliquer… ou ne pas le faire, et royalement ignorer les misogynes (parce que oui, on a le droit de le faire !).

Herstory – Histoire(s) des féminismes

Essai écrit par Marie Kirschen, 2021, France

Afrofeministe, avortement, Beyoncé, écoféminisme, gouines rouges, intersectionnalité, male gaze, #NiUnaMenos, plafond de verre, soutien-gorge, syndrome de la schtroumpfette, WonderWoman… 

Oui, tous ces sujets (et beaucoup d’autres !) sont abordés par la journaliste Marie Kirschen dans cet ouvrage passionnant, véritable glossaire de l’histoire des féminismes avec une perspective intersectionnelle passionnante ! Le livre, illustré par Anna Wanda Gogusey, est construit à partir de textes courts et très pédagogiques, on peut le lire d’une traite ou piocher dedans en fonction de nos envies. L’autrice explique les concepts, raconte les combats des féministes, et nous donne des centaines de références théoriques, musicales, cinématographiques… On a particulièrement apprécié la rubrique « Genre », qui condense en quelques pages les travaux parfois complexes des chercheuses en études de genre. Un ouvrage à lire et à offrir !

En finir avec les violences sexistes et sexuelles

Manuel d’action écrit par Caroline De Haas, 2021, France 

Comment en finir avec les violences sexistes et sexuelles ? Dans ce manuel d’action, la militante féministe et formatrice Caroline De Haas donne les clés pour agir concrètement. En trois parties (identifier, comprendre et agir), elle transmet de manière ultra-pédagogique des chiffres, concepts et méthodes, inspirées de ses rencontres et expériences. A la lecture, on a parfois l’impression que l’autrice est à côté de nous et nous parle, nous encourage, ce qui rend vraiment la lecture très plaisante !

Pour aller plus loin, chaque chapitre se termine par de nombreuses références d’enquêtes, podcasts, films (Jusqu’à la garde, Les Chatouilles, les courts-métrages de la MIPROF, etc.), livres (de Bell Hooks au livret de prévention Stop aux violences sexuelles faites aux enfants, etc.)…

Le livre sort le 4 mars 2021. L’intégralité des droits d’autrice seront reversés au collectif #NousToutes.

Stop aux violences sexuelles faites aux enfants

Livret de prévention édité par Bayard Jeunesse en partenariat avec des associations, 2019, France 

Un homme piège Hugo sur internet et lui propose une rencontre… que peut faire Hugo ? Après le rugby, l’entraîneur demande à Elias de lui faire un massage… Elias doit-il en parler à sa famille ? L’oncle de Diane profite de moments où ils sont tous les deux pour toucher son sexe… comment Diane peut-elle réagir ? Chacune de ces petites histoires, présentées sous forme de BD, permet d’identifier les situations problématiques et de trouver des solutions concrètes : en parler à un.e adulte de confiance, rompre le silence, dénoncer les agresseurs. 

En parler, c’est protéger les enfants ! C’est en partant de ce constat simple que Bayard Jeunesse a conçu cet outil, destiné aux enfants de 7 à 13 ans. Même si on a repéré quelques améliorations possibles (« pédocriminalité » pour remplacer « pédophilie » par exemple, car les mots sont importants !), cet outil reste excellent pour aborder de manière simple et pédagogique la question des violences sexuelles. Le livret est téléchargeable gratuitement en cliquant ici.

Pandorini

Roman écrit par Florence Porcel, 2021, France

A la mort de Pandorini, acteur star du cinéma français, la presse s’enflamme. Et puis, une journaliste ose aborder le sujet : Pandorini était-il si parfait que ça ? N’aurait-il harcelé et agressé des femmes au cours de sa carrière ? En parallèle, la narratrice se souvient, 14 années auparavant, alors qu’elle était jeune étudiante, avoir rencontré l’acteur…

Dans Pandorini, Florence Porcel raconte l’emprise d’un homme puissant sur une jeune étudiante. Elle décrit avec force le traumatisme : sidération, dissociation, amnésie traumatique. Les chapitres racontés du point de vue de cette étudiante alternent avec des coupures de presse, qui montrent incroyablement bien les rouages qui se mettent systématiquement en place lorsqu’un homme puissant est accusé de violences sexuelles : remise en question de la parole des victimes, déni des violences, ridiculisation des militantes féministes… Un roman coup de poing, inspiré de la vie de l’autrice, dans la lignée des ouvrages de Vanessa Springora, Camille Kouchner et d’autres survivantes courageuses.

Enrage contre la mort de la lumière

Roman écrit par Futhi Ntshingila, Afrique du Sud, 2021

Mvelo a 14 ans quand elle se retrouve seule, après le décès de sa mère Zola. Pourtant, la jeune fille n’a pas toujours vécu dans les « townships », ces bidonvilles de l’Afrique du sud. Autrefois, elle a vécu dans une belle maison avec sa mère et son amant. Et puis avant encore, Zola allait à l’école et elle adorait ça, son avenir semblait plein de promesses…

Enrage contre la mort de la lumière est un roman magnifique, un vrai coup de cœur de ce début 2021. Il suit les parcours de Mvelo, de Zola, mais aussi de Nonceba, de Petra, de Sipho. Des personnages forts, auxquels on s’attache dès les premières lignes. En filigrane, l’autrice aborde le VIH/Sida, les violences sexuelles, la virginité, la pauvreté, le racisme, l’importance des racines… Beaucoup d’obstacles dans la vie de ces héroïnes battantes, mais aussi beaucoup d’espoir !

Éduquer sans préjugés – Pour une éducation non sexiste des filles et des garçons

Essai écrit par Amandine Hancewicz et Manuela Spinelli, 2021, France 

Surcharge maternelle, vêtements et jouets genrés, omniprésence des « grands hommes » dans les livres d’Histoire, choix d’une activité sportive… Ce n’est pas toujours facile d’être parent face aux stéréotypes et injonctions sexistes ! 

Co-fondatrices de l’association Parents & féministes, Amandine et Manuela proposent un essai très pédagogique, qui donne des clés pour mieux identifier et comprendre ses propres préjugés et les surmonter, puis éduquer les plus jeunes de la manière la plus égalitaire possible. De nombreux témoignages de parents émaillent le récit, procurant un sentiment libérateur de solidarité face à la montagne de sexisme qui nous entoure parfois. On a apprécié que de nombreuses organisations militantes, autrices ou chercheuses soient citées, autant de références qui permettent d’aller plus loin ou même de s’engager !

La discrétion

Roman écrit par Faïza Guène, 2020, France

Née en Algérie à la fin des années 40 dans une Algérie colonisée par la France, Yamina doit quitter l’école qu’elle adore pour aider sa famille. Plus tard, elle suit son mari en France, où ils auront quatre enfants : Malika, Hannah, Imane, Omar. Quatre enfants qui ne comprennent pas toujours la discrétion de leurs parents, qui tentent de s’intégrer sans faire de vagues alors que l’islamophobie grandit.  

Un roman à l’écriture simple et fluide, pleine de douceur, qui traverse les décennies et embarque les lecteurs et lectrices dans les vies de Yamina, femme déracinée. D’un chapitre à l’autre, on découvre un petit bout de son enfance, puis on revient au présent, à l’amour qu’elle porte à ses enfants devenus des adultes. Un roman qu’on quitte avec regret !

Faïza Guène a aussi écrit Kiffe kiffe demain, un roman pour ados qui nous embarque dans la vie de Doria, 15 ans, dans la cité de Livry Gargan.

Chroniques du Pays des Mères

Roman écrit par Élisabeth Vonarburg, 1992, France

Plusieurs siècles après l’effondrement du monde actuel, une nouvelle société s’est mise en place. Dans cette société, peu de garçons naissent et ce sont les femmes qui dirigent les « Capteries » du « Pays des Mères ».  Lisbeï nait dans une des Garderies de ce monde, entourée de « mosta » de son âge. En grandissant, elle découvre progressivement le monde qui l’entoure.

Dans ce roman de 800 pages, paru en 1992, les accords se font au féminin ! C’est une fresque de science-fiction féministe assez incroyable que nous livre ici Elisabeth Vonarburg. On s’y croit vraiment, et le roman se dévore. Difficile d’en dire beaucoup plus, car c’est un vrai plaisir de découvrir le monde inventé par l’autrice. C’est aussi un roman qui interroge et fait réfléchir : religion, tradition, place de l’histoire, division de la société selon les sexes, liberté…

Chroniques du Pays des Mères a été conseillé lors d’un Club des héroïnes !

Mister T et moi

Roman écrit par Elisa Rojas, 2020, France

Quand Elisa rencontre T., c’est le coup de foudre. Sauf que… lui ne semble pas partager ses sentiments, et c’est le râteau. Fin de l’histoire ? Non, le début : alors, comment Elisa en est-elle arrivée là ?

Mister T et moi, c’est une romance fleur bleu, mais aussi très drôle et surtout : politisée ! Car l’avocate Elisa Rojas, autrice, narratrice et héroïne du livre, est en fauteuil roulant. Au fil des pages, elle raconte comment les préjugés sur le handicap impactent les relations humaines, amicales, amoureuses. Elle raconte ce que ça fait d’être une femme handicapée dans une société sexiste et validiste. Et puis comment, au XXIème siècle, on s’attend encore à ce qu’une personne en situation de handicap ne puisse aimer et être aimée que d’une autre personne handicapée.