Autrices. Ces grandes effacées qui ont fait la littérature

Autrices ces grandes effacées qui ont fait la littérature anthologie livre

Anthologie écrite par Daphné Ticrizenis, 2022, France (tome 2 sorti en 2023, tome 3 prévu pour 2024)

Connaissez-vous la Comtesse de Die, Marguerite de Navarre et Pernette du Guillet ? Probablement pas. Pourtant elles font partie des premières autrices à avoir écrit en langue française, dès le XII siècle pour la Comtesse de Die. Elles et bien d’autres ont ensuite été volontairement effacées de l’histoire et de la littérature françaises.

Les éditions Hors d’Atteinte présentent ici, en 3 tomes (le prochain à sortir en septembre 2024), la première anthologie de textes littéraires écrits par des femmes en langue française, un travail de matrimoine colossal, inédit… et tellement nécessaire ! La préface par Titou Lecoq et l’introduction sont très utiles pour comprendre et rappeler le processus d’invisibilisation de ces autrices, celles nous manquent tellement lors de nos parcours, dès le collège. Pour les plus littéraires d’entre vous, vous savez désormais quels classiques faire trôner dans votre bibliothèque, aux côtés des (très patriarcaux) Lagarde et Michard.

Autrices. Ces grandes effacées qui ont fait la littérature fait partie de notre sélection de Noël 2023.

La fin des coquillettes – Un récit de pâtes et d’épées

La fin des coquillettes livre

Livre inclassable écrit par Klaire fait Grr, 2023, France

L’aventure commence avec l’autrice-héroïne en tête à tête avec son bol de coquillettes… ce qui l’amène à des réflexions poussées sur des sujets tout aussi insolites que vitaux (si, si) à base d’analyse de commentaires de sites e-commerce et de recettes de cassoulet, en dénonçant le patriarcat au passage, bien sûr.

Avec l’humour et l’habileté qui la caractérisent, l’autrice et créatrice Klaire fait Grr, que nous adorons pour ses podcasts (à écouter récemment Tu dors ? et La Guerre de Deux et Demi) et dont nous avons hâte d’aller voir le spectacle, revient avec plaisir dans notre quotidien avec un texte inclassable bourré d’anecdotes. Au fil de sa pensée, l’autrice déroule et décrypte des sujets du quotidien, pas si anodins que ça. En bonus, la chute est particulièrement savoureuse. A dévorer, à prêter, à offrir à toutes vos copines (et copains).

La fin des coquillettes – Un récit de pâtes et d’épées fait partie de notre sélection de Noël 2023.

Mozart était une femme

Essai écrit par Aliette de Laleu, 2022, France

Cassienne de Constantinople, Hildegarde de Bingen, Élisabeth Jacquet de la Guerre, Maria Anna Mozart… Ces noms ne vous disent rien ? Elles sont pourtant des musiciennes et compositrices de génie, qui mériteraient bien leur place au panthéon de la musique classique !

Dans cet essai absolument passionnant, la journaliste et chroniqueuse à France Musique Aliette de Laleu fait une place aux grandes femmes de notre histoire, s’attachant à réparer des siècles d’invisibilisation. Elle montre les obstacles qui font que certaines sont restées dans l’ombre… tandis que d’autres y ont basculé au fil des siècles. Sans surprise, le patriarcat est passé par là ! Le plus du livre : des playlists à la fin de chaque chapitre, qui vous permettent de découvrir les œuvres dont il est question… et de lire en musique !

Si vous aimez la musique, on vous conseille aussi le beau livre Toutes pour la musique.

Ces mauvaises femmes

Essai illustré de María Hesse, 2022, Espagne

Il y a la Belle au bois dormant, Blanche Neige, Cendrillon… et il y a leur belle-mère maléfique, jalouse, qu’on ne peut que haïr. Ou peut-être pas ?

María Hesse part de son enfance, de sa vie personnelle, et nous embarque à la recherche d’histoires, réelles ou inventées… dans lesquelles certaines femmes sont toujours considérées comme « mauvaises » par notre société. L’autrice réhabilite les belles-mères, les sorcières, les femmes fatales et folles, renversant les représentations stéréotypées auxquelles nous sommes tellement habituées. Un ouvrage aux illustrations magnifiques, envoûtantes, qui ne vous laissera pas indifférent.e !

Pour d’autres réécritures de mythes, on vous conseille Mythes et meufs et Contes à rebours. Et pour une analyse axée sur les contes de fées, on vous conseille la très drôle bande dessinée Et à la fin ils meurent.

Pensée féministe décoloniale

Anthologie de textes écrits par Sueli Carneiro, Lélia Gonzalez, Maria Lugones, Susana de Castro, Ochy Curiel, Maria Elvira Diaz Benitez, Alba M. Aguinaga Barragán, Miriam Lang, Dunia Mokrani Chávez, Alejandra Santillana, Thula Rafaela de Oliveira Pires, Maria da Graça Costa, Rita Laura Segato, Aura Cumes, Martina Davidson, 2022

Genre, patriarcat, colonialisme, écoféminisme… Quinze autrices d’Amérique du Sud, centrale et caribéenne analysent et questionnent les concepts, proposant leur vision pour un renversement des dominations.

Encore un essai passionnant aux éditions Anacaona, aux voix multiples qui permettent à chacun.e de s’interroger sur sa vision du féminisme et de l’enrichir. Ainsi, elles proposent une vision décentrée du véganisme, interrogent le concept d’intersectionnalité, introduisent celui de colonialité… entre autres ! On sort de la lecture avec l’envie de lutter encore et toujours plus contre toutes les formes d’oppression !

Pour un autre essai passionnant aux mêmes éditions, découvrez le Petit manuel antiraciste et féministe.

L’homme politique moi j’en fais du compost

L'homme politique moi j'en fais du compost

Essai écrit par Mathilde Viot, 2022, France

Mathilde Viot a été collaboratrice parlementaire pendant plusieurs années. Avec un regard acéré, elle décrypte les nombreux rapports de domination à l’œuvre au sein de cette institution.

Bienvenue au cœur de l’Assemblée nationale… et ce n’est pas reluisant ! L’autrice raconte avec force et engagement le sexisme, le classisme, le racisme, et les LGBTphobie (bref la totale) régnante à l’Assemblée nationale, ou comment l’entre soi se cultive dans les hautes sphères de la politique française en rejetant celles et ceux qui ne se conforment pas aux codes. Un essai court et facile à lire, à mettre entre les mains de celles et ceux qui commencent à (ou veulent) s’intéresser à la politique.

Tout ce que je leur dois

Tout ce que je leur dois

Recueil de témoignages de Nadège Abadie, 2022, France

Marie, Paulette, Madeleine, Garance, Rivka, Jenny… Toutes sont nées au début du XXe siècle. Elles ont 80, 90, 100 ans parfois. Chacune témoigne d’un morceau de vie : enfance, travail, guerre, déportation, amour, famille, avortement, lutte pour leurs droits, divorce… Autant de petits morceaux de quotidien, de joies, de peines, de luttes.

Nadège Abadie, cinéaste, signe ici son premier livre, pour lequel elle est partie à la rencontre de cent femmes âgées. Cent rencontres et autant de récits de vies, qui pourraient sembler anecdotiques mais qui tous ensemble font l’histoire des femmes, cette histoire invisible dans les livres d’histoire. Cent femmes inspirantes dont les récits parfois drôles, parfois tristes, parfois poignants, s’entremêlent, comme si elles dialoguaient entre elles. On a beaucoup aimé ce livre, qu’on vous conseille absolument !

Qui a peur des vieilles ?

Qui a peur des vieilles

Essai écrit par Marie Charrel, 2021, France

La société vieillit de plus en plus, les femmes vivent plus longtemps que les hommes, et pourtant les vieilles femmes sont invisibles (à la télé, dans les publicités, les films, les romans, etc.). Où sont les vieilles femmes en France ? Quelles sont leurs préoccupations et leurs rêves ? Pourquoi font-elles peur ?

Dans un essai balayant de nombreuses thématiques, Marie Charrel dresse un tableau relativement complet de la vieillesse des femmes, des injonctions et stéréotypes, à l’émancipation des normes et naissance de nouveaux désirs. On a beaucoup aimé que l’autrice parsème son texte de nombreux témoignages de femmes, plus ou moins connues (des sportives, des actrices, des autrices), et de références auxquelles s’identifier (des documentaires aux comptes de vieilles qui font le buzz sur Instagram).

Féminisme et réseaux sociaux. Une histoire d’amour et de haine

Féminisme et réseaux sociaux

Essai écrit par Elvire Duvelle-Charles, 2022, France

Elvire Duvelle-Charles, activiste féministe, revient sur sa relation avec les réseaux sociaux, ses apprentissages des différentes plateformes dans ce qu’elles ont de positif comme de négatif.

Cet essai, en partie autobiographique, se lit très vite et apparaît comme une histoire représentative du militantisme féministe de ces 10 dernières années, celui qui s’est (entr’autres) emparé des réseaux sociaux. L’autrice a complété ses propres réflexions avec des témoignages d’autres activistes féministes ce qui permet de dresser rapidement un large tableau du féminisme français sur Twitter, Instagram et Facebook notamment. La conclusion (qui prône un retour, ou du moins des aller-retour entre le militantisme virtuel et celui de la rue) nous a beaucoup parlé.

Corset de papier – Une histoire de la presse féminine

Corset de papier histoire presse féminine

Essai écrit par Lucie Barette, 2022, France

Epouse parfaite, mère parfaite, ménagère parfaite, en bref la « femme totale » est vendue par la presse féminine depuis bientôt deux siècles. Pourtant, au fil des décennies, il y a eu des tentatives d’émancipation.

Dans cet essai, Lucie Barette revient sur l’histoire de la presse féminine en France, avec ses tâtonnements, ses choix politiques et sa route vers l’indépendance (ou pas). Très intéressant, l’ouvrage met en avant quelques exemples parlant (le chapitre sur l’apparition des publireportages il y a déjà un siècle est éclairant !) et des journalistes militantes de la fin du XIX et début du XXème siècle que nous ne connaissions pas.

Pour lire une interview de l’autrice, c’est ici.