11 héroïnes sportives inspirantes

La fin des vacances d’été et le mois de septembre annoncent souvent de nouvelles résolutions. Parmi elles, le choix d’une nouvelle activité, parfois sportive… Si vous n’êtes pas encore sûre de savoir quel sport choisir à la rentrée, voilà quelques héroïnes pour vous inspirer ! 💪

⚽ Faites du foot comme Barbara dans la BD Saison des roses

🛹 Mettez-vous au skate avec Janay, Kurt, Honeybear, Indigo et Camille dans la série Betty

🥊 Rendez-vous sur le ring, comme la boxeuse Sarra dans le court-métrage Black Mamba

🏃‍♀️ Rejoignez une équipe de roller derby, comme Bliss dans le film du même nom

🥅 Toujours sur patins à roulettes, découvrez le rink que pratiquent Emma, Lorena, Flor, Laila, Raquel et Berta dans la série Les filles du rink

🏄‍♀️ Surfez avec Séverine et Aïcha, autrices du superbe livre photos Surfeuses du bout du monde

🙆‍♀️ Suivez vos rêves de ballet comme Eve, héroïne du roman pour ados Les pointes noires

💃 Dansez encore avec Polina, qui découvre la danse contemporaine dans le long métrage Polina, danser sa vie

🏊‍♀️ Prenez des cours de natation synchronisée, comme Floriane dans le premier film de Céline Sciamma, Naissance des pieuvres

⛸️ Pratiquez le patinage artistique, comme Tillie dans sa BD autobiographique Spinning

💪 Faites du tennis comme la championne Billie Jean King dans le film Battle of the sexes

Et si la motivation vous manque, on peut aussi déclarer que regarder des films depuis son canapé est le nouveau sport « in » de la rentrée ! 😉

Bonne rentrée ! 🙂

10 séries pour ados pour la rentrée !

C’est la rentrée ! Et pour cette rentrée particulière, on vous a concocté une sélection spéciale avec 10 séries pour ados, dont l’intrigue se déroule au lycée ! Bonnes (re)découvertes !

👭 Trinkets, c’est un coup de coeur ! Une série américaine bourrée de sororité, basée sur l’amitié entre 3 lycéennes. La saison 2 vient de sortir.

☘️ Dans Derry Girls, on suit les aventures de 5 adolescent.e.s dans les années 1990, sur fond de conflit nord-irlandais… ce qui n’empêche pas cette série d’être pleine d’humour !

🙅‍♀️ Kitty, Bree, Margot et Olivia forment un groupe clandestin dont l’objectif est de dénoncer les harceleurs et agresseurs du lycée ! Découvrez les dans Les Justicières.

1️⃣ Mes premières fois (Never have I ever en VO) aborde les questions de double culture avec son héroïne attachante, Américaine d’origine indienne, déterminée à devenir populaire.

🐺 Wolfblood, c’est une série britannique fantastique avec une héroïne loup-garou qui explore ses limites !

🍑 Présentée comme une série réaliste sur la sexualité entre ados, Sex Education survole de nombreux thèmes importants… même si elle n’affiche à notre avis pas un vrai point de vue féministe.

🕵🏼‍♀️ Veronica Mars, c’est une héroïne qui enquête sur le meurtre de sa meilleure amie… Un classique des années 2000, un film et même une quatrième saison sortie en 2019 pour les inconditionnel.le.s !

🔴🔵 Blood & Water suit les aventures de Puleng, une lycéenne sud-africaine qui recherche sa soeur disparue…

📼 Avant son suicide, Hannah a enregistré 13 cassettes expliquant les raisons de son geste. Chaque épisode de 13 reasons why les détaille. Une série sur les complexités de l’adolescence.

👩‍❤️‍💋‍👩 Et pour une série bien rétro, retour dans les années 2000 avec Sugar Rush qui explore la fascination amoureuse de Kim pour sa meilleure amie Sugar…

17 voyageuses pour passer un bon été

Pour les chanceux.ses d’entre nous, c’est les vacances ! Et on vous a concocté une petite liste de livres 📖, BD 💬, série 📺 et films 🎬 pour passer un bon été, accompagné.e.s de voyageuses réelles ou fictionnelles. Vous trouverez aussi 3 références pour les plus jeunes 👧🏾👦🏼. Bon été ! ☀️

Des livres :

📖 Voyage d’une parisienne à Lhassa, c’est le journal de voyage d’Alexandra David-Néel, écrit en 1927 ! Cette année-là, Alexandra est la première femme étrangère à pénétrer à Lhassa, capitale de Tibet… après 2000 km de marche ! 🚶🏽‍♀️

💬 On adore l’autrice prolifique Tillie Walden… Et on adore aussi sa dernière BD, Sur la route de West. Béa et Lou se rencontrent à une station service, et décident de faire route ensemble à travers le Texas. Chacune fuit un passé douloureux… 🚗

📖 A 45 ans, Akhila décide d’entreprendre un voyage à l’autre bout de l’Inde pour faire le point sur sa vie. Dans ce Compartiment pour dames, elle rencontre plusieurs femmes qui livrent leur histoire. 🚃🚃🚃

💬 Eleanor s’est fixé un objectif : partir de chez ses parents à Tucson, Arizona, pour rentrer chez elle à Athens, Georgia… en vélo. Une épopée incroyable à travers les Etats-Unis commence, racontée dans ce roman graphique : You and a bike and a road. 🚲

📖 Voyager, ce n’est pas forcément aller à l’autre bout de la planète ! C’est exactement ce que nous montre La guide de Paris, qui permet de découvrir la capitale française avec un angle féministe, sur les traces des femmes qui ont fait son histoire. 🚶🏻‍♀️

📖 Un billet d’avion pour l’Afrique est le 5ème tome d’une série de 7 romans autobiographiques écrits par l’autrice et activiste américaine Maya Angelou. Dans ce tome, Maya part vivre au Ghana avec son fils… ✈️

Des films :

🎬 Dans le film Wild, encore une randonneuse qui marche près de 2000 km ! Cheryl marche à travers les paysages magnifiques du Pacific Crest Trail, pour se retrouver après (entre autres) un deuil douloureux. 🚶🏼‍♀️

🎬 Teresa accepte un nouvel emploi… à 1000 km de Buenos Aires. Commence alors un long périple. La fiancée du désert, c’est un délicat portrait de femme et des paysages sublimes ! 🚌

🎬 Olive, 7 ans, rêve d’être Miss. Et quand elle reçoit une invitation à un célèbre concours de beauté, toute sa famille l’accompagne ! Little Miss Sunshine, c’est un road movie drôle et décalé, qui se regarde et se reregarde. 🚌

📺 Les Envolées, c’est une bande de jeunes femmes mexicaines survoltées, qui partent en road trip avant le départ de l’une d’elles. 4 héroïnes qui se cherchent, de la sororité, dans une série pleine de couleurs. 🚙

🎬 Crash test Aglaé commence par l’annonce de la délocalisation de l’entreprise d’Aglaé. Impensable pour elle de perdre son travail… elle décide alors de se rendre en Inde pour le garder ! Sans avion, la voilà partie en voiture… 🏍️

🎬 Juanita décide de renouer avec ses rêves de jeunesse et de partir en voyage à travers les États-Unis, seule, pour se changer les idées… 🚌

🎬 A 2 jours de leur mariage, Vijay annule tout… Tant pis, Rani décide de profiter quand même de leur lune de miel, à Paris puis Amsterdam ! Pour connaitre la suite, on vous invite à regarder le film Queen ! 🚄

🎬 A plus de 80 ans, Edie décide de réaliser enfin son rêve : ascensionner le mont Suilven en Ecosse ! 🚶🏻‍♀️

Et pour les plus jeunes :

💬👧🏾👦🏼 Ary est désignée pour mener une quête et sauver son village : elle doit subtiliser les yeux d’Isalo, un géant de pierre… 🚶🏿‍♀️

🎬👧🏾👦🏼 Pour sauver son île menacée, Vaiana part à l’aventure ! La voici qui vogue loin du lagon… ⛵

📖👧🏾👦🏼 A travers une quête pour découvrir les « Enfants de la nuit » auxquels elle est sans cesse comparée, Le chemin de Jada aborde le colorisme, qui consiste à privilégier les personnes à la peau claire. 🚶🏿‍♀️

15 histoires de lutte aux États-Unis

A l’occasion du Jour de l’Indépendance, fête nationale des États-Unis commémorant la déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776, nous vous proposons une sélection de 15 histoires de luttes pour l’obtention de droits aux États-Unis. Longs métrages, essais, autobiographies, séries, documentaires… autant de façons de découvrir l’histoire de ce pays par les femmes qui ont lutté contre le sexisme et le racisme, ces deux derniers siècles.

🎬 Harriet (long métrage)
En 1849, Minty Tubman prend une décision qui va changer la vie de nombreux.ses esclaves noir.e.s : elle s’enfuit de chez ses propriétaires esclavagistes, marchant près de 145 km jusqu’à Philadelphie. Elle aidera ensuite des centaines d’esclaves à s’échapper et militera en faveur de l’abolition de l’esclavage.

🎬 Self Made (mini série)
A la fin du XIXème siècle, Sarah est blanchisseuse. Elle créera ensuite sa marque de produits cosmétique et deviendra Madam C.J. Walker, première femme d’affaires noire américaine à devenir millionnaire par elle-même. Elle s’engagera aussi dans la défense des droits des femmes et des Afro-Américain.e.s.

📖 Certaines n’avaient jamais vu la mer (roman)
Ce roman porte sur un sujet trop peu connu de l’histoire des États-Unis : des milliers de femmes japonaises ont été déportées au début du XXème siècle, afin de “peupler” les campagnes agricoles de la côte ouest. Et aucune violence ne leur a été épargnée…

📖 NOIRE. La vie méconnue de Claudette Colvin (bande dessinée)
En 1955, quelques mois avant Rosa Parks, une jeune fille de 15 ans, a refusé de céder sa place dans un bus d’Alabama… La BD explique pourquoi ce n’est pas son cas qui a fait date dans la lutte contre la ségrégation.

📖 Mon histoire – Une vie de lutte contre la ségrégation raciale (autobiographie)
Souvent réduite à une grand-mère fatiguée, Rosa Parks narre son enfance et comment elle est entrée en résistance. Puis, comment son acte de résistance a déclenché un énorme boycott des transports en commun, jusqu’à la décision de la Cour suprême statuant du caractère anticonstitutionnel de la ségrégation dans les bus.

📖 Tant que je serai noire (autobiographie)
Voici le 2ème tome traduit en français de la série de romans autobiographiques de Maya Angelou. Elle y raconte son parcours entre 1957 et 1962, années de son engagement au sein du mouvement afro-américain des droits civiques.

🎬 Roe v. Wade : la véritable histoire de l’avortement (documentaire)
Le film déroule, année après année, les efforts (massifs !) et mobilisations des anti-avortements pour faire interdire (ou au moins empêcher) ce droit… Effrayant !

🎬 Mrs. America (série)
En 9 épisodes, cette série propose un aperçu des luttes féministes et anti-féministes dans les années 70, notamment autour de l’Equal Right Amendment (ERA).

🎬 Les féministes : à quoi pensaient-elles ? (documentaire)
Ce film est comme un dialogue, entre féministes plus ou moins connues des années 70 qui se remémorent leurs années de militantisme…

📖 Ne suis-je pas une femme ? (essai)
Classique de la littérature féministe, cet essai écrit par bell hooks est à découvrir et à mettre entre toutes les mains pour comprendre la place des femmes noires dans les luttes, notamment féministes et anti-racistes.

🎬 Battle of the sexes (long métrage)
En 1972, la joueuse de tennis Billie Jean King est numéro 1 mondiale. Elle fonde avec 8 autres joueuses la Women’s Tennis Association, pour revendiquer une égalité des primes entre joueurs et joueuses. Un ancien champion lui propose de l’affronter…

📖 Americanah (roman)
Un roman vibrant d’actualité sur le racisme subi par les migrant.e.s et les personnes noires, inspiré de l’histoire de l’autrice Chimamanda Ngozi Adichie.

🎬 Free Love (long métrage)
L’histoire vraie de Laurel Hester qui a dû se battre pour que sa compagne Stacie Andree puisse bénéficier de sa pension de policière après sa mort : entrée en militantisme et lutte contre le sexisme et la lesbophobie au programme.

📖 Ma vie sur la route (essai autobiographique)
Gloria Steinem, figure féministe américaine, raconte 60 années de militantisme : avortement, femmes en politique, place des lesbiennes dans le mouvement féministe, expropriation des Amérindien.ne.s de leurs terres…

📖 Devenir (autobiographie)
En 800 pages (!), Michelle Obama raconte son parcours de femme noire américaine, depuis les quartiers périphériques de Chicago jusqu’à la Maison Blanche.

Bonnes découvertes !

13 livres et films avec des héroïnes africaines

Sélection afrique héroines africa day

Aujourd’hui 25 mai, c’est la journée de l’Afrique ! Un continent et 54 pays, soit autant de façons de raconter le monde. L’occasion pour nous de vous faire découvrir quelques références de livres ou de films et séries.

Nous devons l’avouer, au lancement de 1001 héroïnes, c’est ce qui nous embêtait le plus : avoir si peu de références d’autrices africaines ou d’aventures avec des héroïnes se déroulant sur ce continent, pourtant si riche en récits. Alors, nous avons cherché. Nous avons sélectionné nos lectures et nos films à voir. Nous avons classé nos listes en attente pour remettre en priorité des histoires africaines.

C’est un grand travail, et nous sommes loin de l’avoir terminé. D’ailleurs, si vous avez des références à nous conseiller, vous pouvez nous écrire sur ce formulaire ! Nous serons ravies de les ajouter à notre si longue liste !

En attendant, voici notre sélection du jour : 13 références de 14 pays différents ! Nous espérons vous faire découvrir des pépites inédites. N’hésitez pas à la partager autour de vous !

2 romans

2 recueils de nouvelles

  • RDV en République du Congo pour écouter (et surtout lire) La voix d’une femme qui espère.
  • Désormais reconnue internationalement, Chimamanda Ngozi Adichie n’est pas seulement l’autrice du bestseller Americana. Autour de ton cou présente 12 nouvelles entre Nigéria, Etats-Unis, Bénin et Afrique du sud.

2 bande dessinées

  • Classique et disponible dans toutes les bonnes médiathèques, Aya de Yopougon nous embarque dans la foisonnante Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire.
  • Moins connue, Ary vous mène dans sa quête pour sauver son village au coeur de Madagascar.

2 films à voir avec des enfants

  • Dans Supa Modo, on suit les rêves d’une petite fille malade au Kenya.
  • Dans Queen of Katwe, on vous donne RDV avec une championne d’échec en Ouganda.

2 films à voir entre ami.e.s

  • Entrez dans l’intimité de 3 jeunes femmes de Djibouti l’année de leur bac avec Dhalinyaro.
  • Quittez la Somalie avec Waris Dirie dans Fleur du désert.

2 films documentaires

  • En Eswatini, une artiste militante a animé des ateliers pour des enfants orphelins. Le résultat ? Liyana.
  • Invitez-vous au coeur d’un hôpital de Bangui en République Centrafricaine avec Chambre 1.

Et une série

  • Pour ajouter un peu d’action dans cette sélection, faites connaissance avec Queen Sono, en Afrique du sud et ailleurs !

Et si vous souhaitez découvrir plus d’héroïnes africaines, RDV sur 1001heroines.fr et cochez les cases « Afrique » et/ou « Maghreb et Moyen-Orient » dans le moteur de recherche.

Notre sélection de films lesbiens

Film 26 avril journée de visibilité lesbienne

🎬 A l’occasion de la journée mondiale de la visibilité lesbienne, le 26 avril, nous vous proposons une sélection de films avec des héroïnes lesbiennes… à regarder selon votre humeur du jour ! Alors, vous avez…

Envie d’autre chose ? On vous conseille de cocher la case « avec une héroïne lesbienne » de notre moteur de recherche ! 👭👭👭

Notre sélection pour des vacances cocooning et féministes

Pour certain.e.s d’entre nous… c’est les vacances !! 🎊🎉 C’est donc le moment de regarder plein de films, de dévorer des livres et des BD, de bingewatcher des séries ! 🤗 On vous propose donc une sélection… de cadeaux à vous faire à vous-mêmes ! 🎁😘

Pour les plus grand.e.s :

Avec les plus jeunes :

Pour les ados (mais pas que !) :

  • 🎞️ Deux séries lycéennes avec de chouettes personnages féminins dedans : Derry Girls et Trinkets
  • 🎞️ Un film de science fiction qui parle de racisme, avec une héroïne trop badass dedans : See You Yesterday
  • 📚 Une série de romans (qui sont aussi parfaits pour les adultes !) : La Passe-miroir

Notre sélection pour un Noël féministe !

cadeaux noel 2019 avec héroines

Halloween est passé, novembre avance doucement… pour celles et ceux qui fêtent Noël, ne serait-il pas l’heure de préparer vos cadeaux ? Découvrez notre sélection pour un Noël 2019 rempli d’héroïnes ! Pour petit.e.s et grand.e.s, avec surtout des livres 📖, mais aussi quelques films 🎬. Cliquez sur les titres pour accéder aux résumés et critiques 🙂

Pour les plus jeunes : 

Pour les ados :

Pour les fan.e.s de BD : 

  • 📖 Aya de Yopougon, le quotidien d’Aya et de ses copines à Abidjan en Côte d’Ivoire 
  • 📖 Spinning, et toutes les autres fantastiques BD de Tillie Walden 
  • 📖 Luisa ici et là, qui parle de découverte et d’acceptation de soi 
  • 📖 Dora, les aventures d’une jeune femme courageuse dans les années 1960
  • 📖 Deux femmes, une histoire d’amitié entre femmes en Corée du sud 

Pour les sportif.ve.s :

Pour les lectrices voyageuses, les lecteurs voyageurs : 

Pour faire découvrir le féminisme : 

  • 📖 Nous sommes tous des féministes, un essai de l’autrice nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, court et facile à lire
  • 📖 Olympe de Gouges, pour découvrir cette précurseuse de la lutte pour les droits des femmes en France
  • 📖 Féministes du monde arabe, rencontres avec une trentaine de femmes algériennes, marocaines, égyptiennes, tunisiennes
  • 📖 Libérées, parce qu’il y en a marre de ne pas partager les tâches domestiques ! 
  • 🎬 Les Conquérantes, des suffragettes dans un petit village suisse

Pour découvrir des femmes inspirantes :

Et bien sûr, plein d’autres références (livres, BD, films, séries…) à découvrir sur le site en vous aidant du moteur de recherche !

“Male gaze”, le regard masculin objectifiant

Avez-vous déjà entendu parler de « male gaze » (« regard masculin » en français) ?
Ce concept désigne le point de vue que les médias nous imposent souvent : celui d’un homme hétérosexuel. Il a été théorisé par Laura Mulvey, une critique et réalisatrice de cinéma… en 1973 ! Une pionnière ! Féministe engagée, elle travaille sur la représentation des femmes à l’écran. Le concept apparaît dans son essai manifeste intitulé Plaisir visuel et cinéma narratif. S’appuyant sur le concept de phallocentrisme (le phallus, donc l’homme, est au centre), Laura Mulvey y explique que les rôles stéréotypés sont reproduits au cinéma : en gros, les hommes sont des spectateurs actifs et des personnages centraux dans les intrigues, pendant que les femmes servent de faire-valoir, elles sont là “pour faire joli”. Exit donc toute la diversité des femmes agissantes, actrices de leur destin, ce qui renforce les stéréotypes et donne du grain à moudre à la domination masculine… Sans compter l’absence de « rôle modèle » pour les filles et les femmes, qui ne trouvent pas de personnages féminins forts qui leur ressemblent et auxquelles s’identifier.

Et le “male gaze” ne s’arrête pas aux portes du cinéma… Typiquement, nous vous invitons à jeter un œil (ou pas !) aux premières silhouettes de Lara Croft des jeux vidéo, à la taille plus fine que celle d’une Barbie et aux seins démesurés (sans compter son mini mini short). De nombreuses héroïnes de comics (BD américaines) et de manga (BD japonaises) ont également des corps totalement déformées (seins et fesses énormes, taille ultra fine), en plus d’être affublées d’accessoires ridicules (trop pratiques les vêtements ultra moulants (voire quasi inexistants) et les talons hauts pour courir après les “méchants”…).

Wonder Woman, ses bottes à talons et son maillot de bain sans bretelle

Et encore aujourd’hui (45 ans après l’invention de Laura Mulvey donc), le cinéma ne nous épargne pas. Nombre de films concentrent toujours le regard uniquement sur la plastique des femmes et pas du tout sur leurs idées et leurs actions… ce qui transparaît y compris sur les affiches de cinéma. Comme celle du film Les Infidèles, elles sont nombreuses à se contenter de jambes ou d’un tronc de femme, sans tête (donc sans cerveau ?) : les femmes ne sont plus que des corps… à disposition des hommes.

« Je rentre en réunion »… mmmh, on rappelle qu’en France, une femme sur 5 est victime de harcèlement sexuel au travail. Pas vraiment drôle, non.

Quant aux caméras, elles s’attardent souvent sur les seins, les fesses. Il en a beaucoup été question à la sortie du film La vie d’Adèle par Abdellatif Kechiche par exemple, qui dépeint une histoire d’amour entre deux femmes (chouette, de la visibilité lesbienne ! oh wait…). La sexualité lesbienne y est représentée de manière totalement fantasmée et reprenant des codes pornographiques, comme si les deux héroïnes faisaient l’amour uniquement pour le plaisir des spectateurs (des mâles hétérosexuels, donc). Continuons avec Abdellatif Kechiche (mais il n’est pas le seul !) et son dernier film Mektoub, my love : Intermezzo. Trois heures vingt-huit (oui oui, 3h28) de voyeurisme à base de plans de fesses de femmes, de la plage aux boîtes de nuit en passant par les toilettes. De temps en temps, des plans de seins. Ou de femmes qui se frottent l’une contre l’autre. Évidemment, le traitement réservé aux hommes du film n’est pas le même… 

Quelques autres exemples, en vrac :

  • Dans les films de Tarantino, de nombreuses scènes de fétichisation des pieds des femmes, particulièrement dans Boulevard de la mort.
  • Dans Mademoiselle de Park Chan-wook, encore plein de scènes lesbiennes pornifiées.
  • Dans la série Game of Thrones, beaucoup de nudité féminine et des scènes de viol glamourisées.
  • Dans Star Wars : Le retour du Jedi, la rebelle et forte Leia Organa devient esclave hyper sexualisée, en bikini (ce que l’actrice avait d’ailleurs très mal vécu)… D’ailleurs, quand on tape “star wars leia” sur Google, le moteur de recherche nous propose “esclave” en top recherche. Tout va bien. La tenue “bikini” a même droit à une page Wikipédia… 

Le point commun de nombre de ces œuvres ? Elles sont pensées par des hommes, pour des hommes. Étrangement, cela coïncide avec l’absence de femmes créatrices (réalisatrices, productrices, publicitaires, conceptrices de jeux vidéo, illustratrices…). Bref, nous sommes bien en patriarcat !

Heureusement, les choses changent (un peu) ! Certes peu nombreuses, les créatrices sont bien là. Certaines sont engagées et souhaitent en finir avec le regard masculin, imposer un point de vue différent sur des personnages différent.e.s, montrer des héroïnes actives non érotisées/pornifiées. Iris Brey, critique et autrice de Sex and the series, explique que le “female gaze” est une vraie démarche engagée, qui vise à déstabiliser l’ordre patriarcal. Dans leurs films, ces créatrices tentent de faire ressentir aux spectateurs et spectatrices l’expérience des femmes, leurs sentiments, leurs sensations. Le tout sans image dégradante des femmes, sans voyeurisme.

On vous donne quelques exemples récents (et il y en a plein d’autres sur le site 😉) :

  • Dans Marie Stuart, Reine d’Ecosse, il n’y a pas de nudité (tout au plus le dos nu de l’héroïne) ; la seule scène de sexe, un cunnilingus (+1), est filmé du point de vue du plaisir que ressent Marie Stuart, la caméra est centrée sur son visage (à l’opposé d’un cunnilingus ultra malsain dans Mademoiselle) (dans un autre article, on parlera de l’intérêt ou pas de montrer des scènes de sexe au cinéma 🙃).
  • Les séries se sont également fortement engagées à montrer un point de vue féminin : il y a Girls, bien sûr, mais aussi Orange is the new black et Féminin/Féminin pour la représentation des femmes lesbiennes. 
  • Captain Marvel (film co-réalisé par une femme et scénarisé par 4 femmes et un homme) est une héroïne badass, en armure non sexualisée, qu’on ne voit jamais nue, qui ne vit pas d’histoire d’amour mais au contraire une très forte amitié avec une autre femme. Et c’est une héroïne de blockbuster, amené à être diffusé auprès d’un large public y compris masculin ! 
  • Dans Rafiki, la caméra est centrée sur les deux héroïnes, actrices de leurs désirs. La scène de sexe est suggérée plus que montrée, et ça suffit !
  • Céline Sciamma, quant à elle, priorise dans ses différents films (Naissance des pieuvres, Tomboy, Bande de filles, Portrait de la jeune fille en feu) des histoires de femmes, dans des relations avec d’autres femmes. Adèle Haenel, actrice dans plusieurs de ses réalisations en parle dans l’interview ci-dessous (ce sujet surtout à partir de 5 minutes et 25 secondes environ) :

Bons visionnages !