Icon of French Cinema

icon of french cinema série

Série créée par Judith Godrèche, 2023, France

Judith, actrice autrefois coqueluche du cinéma français, revient à Paris après des années passées aux Etats-Unis. Mère célibataire d’une fille adolescente et à la recherche d’un nouveau rôle, ce retour dans le monde du cinéma français fait resurgir des traumas oubliés.

Judith Godrèche revient sur le devant de la scène dans cette mini-série avec un double fictionnel largement inspiré de sa propre vie. Elle dénonce ici l’emprise (et les violences) que peuvent avoir des hommes adultes, connus ou en situation de pouvoir sur des jeunes filles entrant dans le monde du cinéma, alors qu’au même moment, la Judith adulte est confrontée au réveil de ses trauma d’enfant-star en voyant sa propre fille, adolescente, promise à une grande carrière de danseuse par son professeur. Une série qui fait date et donne de l’espoir pour un début de #metoo français dans le milieu du cinéma…

A voir sur le site d’Arte.tv jusqu’au 20 juin 2024.

Carol et la fin du monde

carol et la fin du monde série

Série d’animation créée par Dan Guterman, 2023, Etats-Unis

La planète Kepler fonce droit sur la Terre : l’impact est prévu dans 7 mois. Alors que toute la population mondiale cherche à exaucer ses désirs et rêves les plus fous avant la fin du monde, Carol cherche en vain un RDV chez le dentiste, continue à rembourser son prêt à la banque et regrette que tous les restaurants de sa chaine préférée soient désormais fermés.

Carol et la fin du monde est une pépite bourrée d’ironie et de mélancholie. A l’aide d’une héroïne qui peut paraître un peu fade et terriblement monotone (à un tel point qu’elle en devient… drôle et absolument attachante si, si), la série imagine un monde capitaliste sur le point de s’effondrer sans raison et sa population (surtout privilégiée, mais pas seulement !) à la dérive, dans des excès de surconsommation et de valorisation de la surperformance de la dernière chance (avec de beaux exemples de tourisme de masse, d’appropriation culturelle, etc.). A travers un twist génial qui arrive à la fin du premier épisode (et que nous vous laissons découvrir – ne regardez pas la bande-annonce si vous voulez garder la surprise), la série se fait une ode à la routine mais aussi à l’amitié tout en critiquant le monde du travail. A bingewatcher.

Music Queens

Music queens série

Mini-série créée par Rebecca Manzoni, Emilie Valentin et Leslie Plée, 2023, France

Blondie, Barbara, Sia, Angèle… 20 chanteuses et une de leurs chansons marquantes sont mis à l’honneur dans chaque épisode de cette série.

Avec cette série de mini-épisodes (autour de 3 minutes chacun), on découvre à chaque fois une artiste et une chanson iconique de sa carrière. De quoi réviser ses classiques et en savoir plus sur certains tubes musicaux de ces 60 dernières années ! A voir gratuitement sur Arte. tv.

Et pour les mélomanes d’entre vous, nous vous conseillons aussi les livres Toutes pour la musique et Mozart était une femme.

Wellmania

wellmania serie

Série créée par Brigid Delaney et Benjamin Law, 2023, Australie, basé sur la biographie de Brigid Delaney, Wellmania: Misadventures in the Search for Wellness

Liv est une critique culinaire qui a le vent en poupe à New-York. Sur le point de faire décoller sa carrière, elle rentre en Australie pour le mariage de sa meilleure amie. Une fois arrivée sur place, elle perd sa carte verte lui permettant de rentrer aux Etats-Unis, un visa lui est refusé pour cause de mauvaise santé, et plus rien ne se passe comme prévu…

L’humoriste australienne Celeste Barber dans une série ? On dit oui ! Elle incarne ici parfaitement cette femme quarantenaire perdue entre deux mondes, celui qu’elle s’est construit et dans lequel elle a gravi les échelons au détriment de sa santé physique et mentale, et celui de sa jeunesse qui n’est finalement pas en reste. Au fil des épisodes, on la voit se remettre en question (ou pas), s’interroger sur sa vie et trouver comment surmonter ses traumas. Une série qui se regarde sans pression et dont on a déjà hâte de voir la deuxième saison.

Pure

Pure serie

Série créée par Kirstie Swain, 2019, Royaume-Uni, d’après le roman Pure de Rose Cartwright

Parasitée par des pensées impliquant les personnes qui l’entourent en plein acte sexuel, Marnie fuit sa ville natale pour démarrer une nouvelle vie à Londres. Trouvera-t-elle de quoi dompter ses pensées envahissantes ?

Pure est une série très touchante sur une femme perdue qui cherche à comprendre qui elle est. Atteinte d’un trouble obsessionnel compulsif, l’héroïne explore différentes solutions et fait la rencontre d’un panel de personnages tous aussi perdus et en quête d’eux-mêmes. En plus d’aborder la question de la santé mentale et de la sexualité, la série raconte aussi en creux l’errance médicale et le tabou quand ce TOC se manifeste de manière si inconfortable et inhabituel chez une jeune femme (quand dans notre société, ce sont uniquement les hommes qui sont supposés « ne penser qu’à ça »).

Dickinson

Dickinson serie

Série créée par Alena Smith, 2019, Etats-Unis

Au milieu du XIXè siècle, la jeune Emily Dickinson défie les normes sociales pour pouvoir composer sa poésie en paix.

Dickinson revisite librement la vie de la poétesse américaine sous la forme d’une série pour ado dynamique, drôle et féministe. Le scénario intègre volontairement quelques anachronismes qui permettent de mieux comprendre l’héroïne (incarnée brillamment par l’actrice Hailee Steinfeld) depuis notre époque. On adore également que chaque épisode soit ponctué d’un de ses vers et/ou poème, de quoi nous donner envie de découvrir son œuvre.

Miss Marvel

miss marvel

Série créée par Bisha K. Ali, 2022, Etats-Unis

Kamala Khan est une ado américaine musulmane d’origine pakistanaise, fane de Captain Marvel. Alors qu’elle se rend à l’AvengersCon cosplayée à l’effigie de sa super-héroïne préférée, elle se découvre de mystérieux pouvoirs.

Des rebondissements comiques et survitaminés, des histoires d’amitié et de famille, une bande son (et un générique) très chouette, une héroïne adorable a qui on peut facilement s’identifier… bref, on a adoré Miss Marvel ! La série a aussi été particulièrement saluée pour évoquer la partition de l’Inde avec le Pakistan, si peu représentée dans les blockbusters occidentaux. Dommage que la série n’ait été prévue que pour une seule saison, on aurait bien continué à suivre ses aventures !

Claire & les vieux

Claire et les vieux

Websérie créée par Charles Grenier, 2020, Canada

Quand sa mère fait une overdose, Claire, 9 ans, est confiée temporairement à sa grand-mère Pauline. Au sein de cette résidence pour personnes âgées, la fillette et son aînée apprennent à se connaître.

Claire & les vieux est une mini série inspirée de faits réels qui tisse un lien entre deux générations d’une même famille. En plus de l’espiègle Claire, la part belle est faite aux personnes âgées (notamment les femmes), peu représentées à l’écran (d’ailleurs, parmi les actrices secondaires, on retrouve l’héroïne du court-métrage Marguerite, qu’on vous conseille !).

La série est disponible en accès libre sur le site de France.tv jusqu’au 14 décembre 2023.

The Dropout

The dropout série

Série créée par Elizabeth Meriwether, 2022, Etats-Unis

A 19 ans, Elizabeth Holmes abandonne ses prestigieuses études à l’université de Stanford pour créer un produit qui va révolutionner le milieu médical. Au fil des mois, alors que sa technologie n’est toujours pas fonctionnelle, elle fédère, lève des millions pour son projet, est (auto)comparée à Steve Jobs (fondateur d’Apple), incarne la réussite de l’entreprenariat féminin, apparait au classement Forbes des plus jeunes millionnaires… tout en s’enlisant dans le mensonge et la fraude.

Si la première partie (son ascension) est un peu molle et sans grand suspens, la deuxième partie de la série, qui met en scène son embourbement dans l’arnaque et le mensonge (en bref, son déclin), avec l’apparition de nouveaux personnages secondaires, est beaucoup plus intéressante. L’actrice principale Amanda Seyfried est brillante dans le rôle, avec un jeu qui évolue de manière fascinante au fil des épisodes (apparition de tic, changement de style vestimentaire et du ton de sa voix pour paraître moins jeune et asseoir sa position de leader de start-up, etc.). The Dropout est également un très intéressant retour sur le milieu des start-up et de l’innovation des années 2000 et 2010 dans la Silicon Valley (Californie) où les femmes étaient bien loin d’être majoritaires et bienvenues.

Pour une autre histoire d’arnaque adaptée en série, on vous conseille la série Inventing Anna.

Inventing Anna

Inventing Anna

Série créée par Shonda Rhimes, 2022, Etats-Unis

La journaliste Vivian Kent enquête sur la vie de la mystérieuse Anna Delvey, une jeune héritière, influenceuse sur Instagram, accusée d’avoir arnaqué toute la bonne société new-yorkaise.

Attention, coup de coeur ! Après les incontournables Grey’s Anatomy, Scandal et Murder, Shonda Rhimes revient en adaptant librement la (courte mais intense) vie d’Anna Delvey. On a adoré le rythme de la série, découvrir les faits et gestes de l’héroïne via l’enquête de la journaliste (donc avec du suspens, attention fort risque de regarder tous les épisodes d’un coup), ainsi que de ne jamais être sûres de savoir de quoi est réellement coupable Anna Delvey (d’être la reine de l’arnaque ou une brillante idéaliste bercée au rêve américain qui veut atteindre ses objectifs coûte que coûte ?). On a aussi beaucoup aimé que la série ne soit pas uniquement concentrée sur le personnage d’Anna Delvey mais tout autant sur celui de la journaliste Vivian Kent, qui doit faire ses preuves professionnellement, tout en étant enceinte jusqu’aux yeux (figure trop peu souvent centrale dans les récits, surtout quand la femme enceinte en question se concentre principalement sur autre chose que sa grossesse). On peut quand même se permettre d’interroger la pertinence d’un récit qui glorifie et crée même de l’empathie pour une personne reconnue coupable de fraude (contrairement à The Dropout, sur le même thème, mais avec un regard plus nuancé sur le personnage principal).