Claire & les vieux

Claire et les vieux

Websérie créée par Charles Grenier, 2020, Canada

Quand sa mère fait une overdose, Claire, 9 ans, est confiée temporairement à sa grand-mère Pauline. Au sein de cette résidence pour personnes âgées, la fillette et son aînée apprennent à se connaître.

Claire & les vieux est une mini série inspirée de faits réels qui tisse un lien entre deux générations d’une même famille. En plus de l’espiègle Claire, la part belle est faite aux personnes âgées (notamment les femmes), peu représentées à l’écran (d’ailleurs, parmi les actrices secondaires, on retrouve l’héroïne du court-métrage Marguerite, qu’on vous conseille !).

La série est disponible en accès libre sur le site de France.tv jusqu’au 14 décembre 2023.

The Dropout

The dropout série

Série créée par Elizabeth Meriwether, 2022, Etats-Unis

A 19 ans, Elizabeth Holmes abandonne ses prestigieuses études à l’université de Stanford pour créer un produit qui va révolutionner le milieu médical. Au fil des mois, alors que sa technologie n’est toujours pas fonctionnelle, elle fédère, lève des millions pour son projet, est (auto)comparée à Steve Jobs (fondateur d’Apple), incarne la réussite de l’entreprenariat féminin, apparait au classement Forbes des plus jeunes millionnaires… tout en s’enlisant dans le mensonge et la fraude.

Si la première partie (son ascension) est un peu molle et sans grand suspens, la deuxième partie de la série, qui met en scène son embourbement dans l’arnaque et le mensonge (en bref, son déclin), avec l’apparition de nouveaux personnages secondaires, est beaucoup plus intéressante. L’actrice principale Amanda Seyfried est brillante dans le rôle, avec un jeu qui évolue de manière fascinante au fil des épisodes (apparition de tic, changement de style vestimentaire et du ton de sa voix pour paraître moins jeune et asseoir sa position de leader de start-up, etc.). The Dropout est également un très intéressant retour sur le milieu des start-up et de l’innovation des années 2000 et 2010 dans la Silicon Valley (Californie) où les femmes étaient bien loin d’être majoritaires et bienvenues.

Pour une autre histoire d’arnaque adaptée en série, on vous conseille la série Inventing Anna.

Inventing Anna

Inventing Anna

Série créée par Shonda Rhimes, 2022, Etats-Unis

La journaliste Vivian Kent enquête sur la vie de la mystérieuse Anna Delvey, une jeune héritière, influenceuse sur Instagram, accusée d’avoir arnaqué toute la bonne société new-yorkaise.

Attention, coup de coeur ! Après les incontournables Grey’s Anatomy, Scandal et Murder, Shonda Rhimes revient en adaptant librement la (courte mais intense) vie d’Anna Delvey. On a adoré le rythme de la série, découvrir les faits et gestes de l’héroïne via l’enquête de la journaliste (donc avec du suspens, attention fort risque de regarder tous les épisodes d’un coup), ainsi que de ne jamais être sûres de savoir de quoi est réellement coupable Anna Delvey (d’être la reine de l’arnaque ou une brillante idéaliste bercée au rêve américain qui veut atteindre ses objectifs coûte que coûte ?). On a aussi beaucoup aimé que la série ne soit pas uniquement concentrée sur le personnage d’Anna Delvey mais tout autant sur celui de la journaliste Vivian Kent, qui doit faire ses preuves professionnellement, tout en étant enceinte jusqu’aux yeux (figure trop peu souvent centrale dans les récits, surtout quand la femme enceinte en question se concentre principalement sur autre chose que sa grossesse). On peut quand même se permettre d’interroger la pertinence d’un récit qui glorifie et crée même de l’empathie pour une personne reconnue coupable de fraude (contrairement à The Dropout, sur le même thème, mais avec un regard plus nuancé sur le personnage principal).

Normal People

Normal People serie

Série réalisée par Lenny Abrahamson et Hettie Macdonald, 2020, Irlande, d’après le roman Normal People de Sally Rooney

Marianne et Connell, deux lycéens brillants et chacun de leur manière en marge, entament une relation cachée et compliquée, qui se poursuit au fil des années, alternant entre amour et amitié.

Fidèle au roman best-seller de Sally Rooney, Normal People est une série touchante sur les dynamiques de l’amour. Comme certaines séries récentes (Sex Education, I May Destroy You ou encore Gentleman Jack), celle-ci a bénéficié de l’intervention d’une coordinatrice d’intimité pour la réalisation de scènes de sexe justes, respectueuses et consenties. Comme dans le roman, on a beaucoup aimé le personnage de la mère de Connell, présente, conpréhensive sans être envahissante (contrairement à ce que d’autres séries jeune adulte peuvent dépeindre de manière négative). Une série à regarder d’une traite. Si vous l’avez aimée, on vous conseille absolument de lire le roman.

Dans un autre style mais également avec l’accent irlandais, on vous conseille absolument la série Derry girls.

Orgueil et préjugés

Orgueil et préjugés série 1995

Série réalisée par Simon Langton, 1995, Royaume-Uni, d’après le roman de Jane Austen Orgueil et préjugés

Mme Bennet a cinq filles à marier. Quand le domaine voisin est loué par le riche et célibataire M. Bingley, Jane, l’aînée des sœurs Bennet, semble en bonne posture pour lui plaire. De son côté, Elizabeth (Lizzie), la seconde de la famille, n’a que mépris pour le non moins riche et célibataire M. Darcy, ami de M. Bingley.

Série culte et pour beaucoup encore aujourd’hui meilleure adaptation d’un roman de Jane Austen, cette version d’Orgueil et préjugés est pour le moins savoureuse. Très fidèle au roman d’origine (beaucoup plus développée que l’adaptation au cinéma de 2005), elle retranscrit tout le piquant de l’histoire, avec ses rebondissements et personnages attachants, notamment son héroïne principale, Lizzie, qui ne manque pas de caractère ! A voir et revoir sans modération.

Bonne nouvelle, la série est actuellement dispo en replay sur le site 6play.fr

Anne +

Anne plus série féministe lesbienne

Websérie créée par Maud Wiemeijer, Valerie Bisscheroux, et Hanna van Vliet, 2018, Pays-Bas

Quand Anne emménage dans son nouveau quartier, elle tombe sur son ex-copine, Lily, et se remémore sa vie amoureuse des dernières années.

Anne + Lily, + Sara, + Esther… en l’espace de quelques mini-épisodes (entre 10 et 15 minutes chacun), on découvre une lesbienne ordinaire, ses premières histoires d’amour et toutes les femmes qui ont marqué sa vie amoureuse. C’est frais, parfois drôle, avec une héroïne attachante, ça pourrait être une copine de votre bande d’amies ! On ne conseille par contre pas forcément le film (disponible sur Netflix) qui est répétitif, traine en longueur et en lieux communs.

Pour d’autres webséries avec des lesbiennes dedans, on vous suggère d’aller jeter un oeil à Homoscope, Féminin/Féminin et La théorie du Y.

Les épisodes sous-titrés en français sont tous disponibles sur Youtube.

Vigil

Vigil série féministe

Série créée par Tom Edge, 2021, Royaume-Uni

Quand un membre de l’équipage du sous-marin nucléaire Vigil est retrouvé mort, l’inspectrice Amy Silva est envoyée à bord pour 3 jours. Accompagnée à distance de sa collègue Kirsten Longacre, restée à terre, une longue enquête commence, mêlant sécurité nationale et enjeux politiques.

Une série policière palpitante, avec un duo d’héroïnes touchantes (dont l’actrice Suranne Jones déjà vue dans Gentleman Jack), voilà en quelques mots la géniale série Vigil. Au fil des épisodes, l’intrigue se complexifie, sans oublier de développer le lien qui unit les deux femmes du récit. A bingewatcher sans hésiter !

Bonne nouvelle, la série est disponible en replay sur le site d’Arte jusqu’au 19 février 2022.

My name

Série coréenne

Série créée par Kim Jin-min et Kim Ba-da, 2021, Corée du sud

Ji-woo, adolescente, assiste impuissante au meurtre de son père. Bien décidée à se venger, elle rejoint un réseau criminel, commence une longue préparation à sa vengeance et infiltre la police afin de retrouver l’assassin de son père.

Avec 8 épisodes bien rythmés, cette série triller avec une héroïne prête à tout est entrainante (oui, on a tout regardé d’un coup) et intrigante. Bon, on vous prévient tout de même, c’est assez violent (beaucoup de bagarres sanglantes), l’héroïne est très seule dans ce monde d’hommes, le dernier épisode tourne un peu mélo et on aurait presque deviné la fin rapidement… Mais My Name reste une bonne série policière/d’action, et avec une femme en personnage principale !

Christmas Flow

Film Noël féministe

Mini série créée par Nadège Loiseau, 2021, France

Lila, Alice et Jeanne sont trois copines féministes, qui ont créé un média engagé : Les Simones ! Actives sur les réseaux sociaux et via des actions de rue, leur média peine à décoller… En parallèle, le rappeur Marcus est critiqué et condamné pour le sexisme de ses chansons. C’est alors que Lila et Marcus se rencontrent, un peu par hasard…

Chaque année, on cherche une comédie de Noël qui renverserait les clichés. Celle-ci le fait… mais vraiment un tout petit peu. Son originalité : des personnages féministes, engagées, avec des actions de rue (comme les collages de noms de rue !) qu’on reconnait bien quand on a un peu milité ! Ça, c’est drôle, ça fait plaisir (même si bon, parfois le féminisme est un peu moqué…). Pour le reste : la trame reste la même que celle de toutes les comédies de Noël, pas de surprise, pas de remise en question des clichés. Bref, trois épisodes sympathiques mais pas révolutionnaires !

Et pour un autre film de Noël qui remet (un peu) en cause les clichés, on vous conseille Happiest Season.

Un mètre vingt

Série handicap féminisme

Mini série créée par Rosario Perazolo Masjoan, Maria Belén Poncio et Damian Turkieh, 2021, Argentine

Après un déménagement, Juani, 17 ans, handicapée moteur, débarque dans un nouveau lycée. Elle est pleine de désirs et d’envies d’explorer sa sexualité. Elle fait alors la rencontre de Julia et Felipe, qui luttent pour obtenir des séances d’éducation à la sexualité dans leur établissement…

Encore une chouette découverte que nous permet ArteTV, gratuitement ! Cette mini-série aux 6 épisodes courts (15 min maximum) aborde les questions de handicap, d’inclusivité, de préjugés, de sexualité, d’avortement… C’est très riche, plein de peps, les personnages sont chouettes, et ça pulvérise les clichés ! Le tout sur fond de lutte pour le droit à l’avortement en Argentine. A noter : la série s’inspire du vécu de la co-autrice et co-réalisatrice Rosario Perazolo Masjoan.

Pour voir Un mètre vingt, c’est par ici !