BL Métamorphose

BL métamorphose

Manga écrit et dessiné par Kaori Tsurutani, 2017, Japon

Yuki a 75 ans et s’ennuie un peu. Un jour dans une librairie, elle craque pour un manga, un “boy’s love” (c’est-à-dire le genre de manga qui raconte des histoires d’amour entre jeunes hommes). Contre toute attente, elle se passionne pour l’histoire et se rapproche de la jeune libraire, Urara, qui lui conseille et commande la suite.

BL Métamorphose est un manga étonnant ! Les deux personnages principales, a priori diamétralement opposées (une grand-mère et une jeune étudiante), sont attachantes et finissent par former une paire originale, partageant une même passion et le fait de briser leur mutuelle solitude ensemble. Une chouette découverte.

Le tigre des neiges

Le tigre des neiges

Manga écrit et dessiné par Akiko Higashimura, 2015-2020, Japon

1529. La légende dit que l’épouse de Nagao Tamekage, seigneur du château de Kasugayama, aurait vu apparaître en rêve Bishamonten, dieu de la guerre, qui lui aurait demandé d’accueillir sa réincarnation. Mais quelques mois plus tard, ce n’est pas un fils, mais une fille qui naît. En manque d’un héritier digne de ce nom, Nagao Tamekage décide d’élever sa fille comme si elle était un garçon.

Et si le puissant seigneur de guerre japonais Uesugi Kenshin du XVIème siècle avait réellement été une femme ? L’autrice part de nombreuses théories très documentées sur le sujet pour raconter la vie de ce seigneur bien connu de l’histoire japonaise en en faisant une femme. Le résultat ? Un bijou ! La narration est découpée chronologiquement en plein de moments clés qui ont construit et fait la postérité de cette femme. Certaines planches de dessin sont magnifiques et on adore les apartés de l’autrice qui fait ponctuellement des récapitulatifs “simplifiés” de passages historiques, parfois difficiles à comprendre. Un coup de cœur, bientôt un classique de vos étagères.

Nelly Bly – Dans l’antre de la folie

Bande dessinée écrite par Virginie Ollagnier et dessinée par Carole Maurel, 2021, France 

1887, New-York. Dans l’objectif de réaliser une enquête sur les conditions de vie des résidentes, Nelly se fait interner pour 10 jours dans l’asile psychiatrique de Blackwell. Là, elle découvre un univers sombre, des médecins et infirmières violent.e.s, et des “folles” qui sont parfaitement saines d’esprit. 

Pionnière du journalisme d’investigation, Nelly Bly est déterminée à dénoncer les injustices. Dans cette BD, on découvre son enquête engagée à Blackwell, qui a contribué à améliorer les conditions sanitaires des personnes internées car considérées comme “folles” (ce qui est bien souvent très loin de la réalité, sans même parler de l’utilisation de ce terme). On découvre aussi des flashbacks sur l’enfance de Nelly, qui nous permettent de mieux comprendre son engagement. La BD est très agréable à lire, les dessins sont magnifiques, l’atmosphère est envoûtante. Foncez ! 

On n’a pas encore lu 10 jours dans un asile, mais on vous conseille Le tour du monde en 72 jours de Nelly Bly. 

Carole Maurel est aussi l’autrice-dessinatrice de Luisa, ici et là et la dessinatrice d’Ecumes

Ecumes

Bande dessinée écrite par Ingrid Chabbert et dessinée par Carole Maurel, 2017, France

Ingrid et son épouse s’aiment et sont engagées dans un parcours de PMA. Et puis enfin, Ingrid est enceinte. Mais la grossesse est compliquée, elle perd du sang et doit rester couchée. Jusqu’à ce que le pire arrive : la fausse couche. Commence alors un long chemin pour trouver comment aller mieux.

Ecumes, c’est une bande dessinée magnifique et tellement touchante. Elle parle d’amour, de deuil, de reconstruction. Elle met en mots et en image le destin si fréquent (une femme sur 4) et pourtant si tabou de tellement de parents, confrontés à la perte de leur bébé. La mise en couleurs est particulièrement éloquente, avec ce passage en noir et blanc qui évoque le vide et la douleur. A lire absolument.

Carole Maurel a également illustré Luisa, ici et là (qu’on aime beaucoup !) et Nelly Bly, dans l’antre de la folie.

Radium girls

Bande dessinée écrite et dessinée par Cy, 2020, France

Edna, Katherine, Mollie, Albina et Quinta sont ouvrières à l’United State Radium Corporation, une usine qui fabrique des montres. Chaque ouvrière apprend à peindre les cadrans avec une peinture luminescente et la technique du « lip, dip, paint » : lisser le pinceau avec ses lèvres, le tremper dans la peinture, peindre… et recommencer. Mais ce qu’elles ne savent pas, c’est que cette peinture à base de radium est très toxique. Et en ingérer chaque jour les rend malades, l’une après l’autre, inexorablement…

La dessinatrice Cy nous embarque à la rencontre de celles qui se surnomment au départ « Ghost girls », quand elles pensent encore que la peinture est sans danger pour leur santé et s’amusent de son effet luminescent… qui les fait littéralement briller dans le noir. Une très belle mise en lumière de l’histoire vraie de ces femmes et de leur combat pour faire reconnaître la responsabilité de leur entreprise dans leur maladie, dans la lignée des Culottées de Pénélope Bagieu. Cy nous offre une très belle BD, dessinée tout aux crayons de couleur dans un camaïeu de violet et vert radium. Les grandes planches, de la taille d’une page, sont particulièrement magnifiques.

Paroles d’honneur

Paroles d'honneur

Bande dessinée écrite par Leïla Slimani et dessinée par Laetitia Coryn, 2017, France, Maroc

En 2015, à Rabat, Leïla Slimani fait la rencontre de Nour. Entre femmes, les langues se délient et une longue conversation sur la sexualité (et les droits des femmes) au Maroc s’en suit.

Paroles d’honneur est une BD fleuve, qu’on lit sans s’arrêter. En une centaine de pages et plusieurs témoignages (principalement de femmes), un tableau de la sexualité au Maroc est dressé. Dans un contexte marqué par la sortie du film Much Love, les femmes dénoncent l’hypocrisie de la société marocaine, dans laquelle tout le monde a des relations sexuelles mais où les hommes préfèrent tout de même se marier avec une femme vierge (entre autres exemples). Très intéressant !

La gameuse et son chat

La gameuse et son chat

Manga écrit et dessiné par Nadatani Wataru, 2019, Japon

Kozakura, 29 ans, célibataire, travaille sérieusement le jour dans une entreprise comme il faut, et passe ses soirées et week-ends à jouer aux jeux vidéos. Jusqu’à ce qu’un (vrai) chaton entre dans sa vie de gameuse !

Attention, manga (et chat) très chouette et mignon ! Certes, il ne se passe pas grand chose, mais ce n’est pas si courant de voir une héroïne fane de jeux vidéos qui n’est pas tournée en dérision ou sauvée par l’amour d’un homme qui va la détourner de son loisir favori. Du coup, on espère que ça ne sera pas le cas dans les tomes suivants. (Résumé écrit après la lecture du premier tome seulement)

Sweet Lovin’ Baby

Sweet lovin baby

Manga écrit et dessiné par Ebine Yamaji, 2005, Japon

L’amour, l’amitié, entre femmes ou en couple hétéro.

Sweet Lovin’ Baby est un recueil d’histoires courtes, certaines très émouvantes. On adore le trait et le style de l’autrice, dont vous pouvez également découvrir le manga Indigo Blue.

Un bébé si je peux

Un bébé si je peux

Bande dessinée écrite et dessinée par Marie Dubois, 2021, France

Marie a mis 7 ans pour avoir un enfant. Elle raconte son parcours de la combattante et les montagnes russes émotionnelles et médicales pour y arriver.

Un bébé si je peux est un ouvrage ultra accessible, pédagogique mais aussi très émouvante sur l’infertilité et le parcours médical que cela peut être de faire un enfant en France. La différence entre infertilité et stérilité ? Ce que veulent dire PMA et FIV ? Les différentes étapes du cycle de fécondation ? Vous serez, après la lecture, incollable sur ces sujets. Le récit prend également le temps de démystifier certaines croyances (le fameux “c’est dans la tête, détends-toi et ça viendra” par exemple). Une BD essentielle.

Stop aux violences sexuelles faites aux enfants

Livret de prévention édité par Bayard Jeunesse en partenariat avec des associations, 2019, France 

Un homme piège Hugo sur internet et lui propose une rencontre… que peut faire Hugo ? Après le rugby, l’entraîneur demande à Elias de lui faire un massage… Elias doit-il en parler à sa famille ? L’oncle de Diane profite de moments où ils sont tous les deux pour toucher son sexe… comment Diane peut-elle réagir ? Chacune de ces petites histoires, présentées sous forme de BD, permet d’identifier les situations problématiques et de trouver des solutions concrètes : en parler à un.e adulte de confiance, rompre le silence, dénoncer les agresseurs. 

En parler, c’est protéger les enfants ! C’est en partant de ce constat simple que Bayard Jeunesse a conçu cet outil, destiné aux enfants de 7 à 13 ans. Même si on a repéré quelques améliorations possibles (“pédocriminalité” pour remplacer “pédophilie” par exemple, car les mots sont importants !), cet outil reste excellent pour aborder de manière simple et pédagogique la question des violences sexuelles. Le livret est téléchargeable gratuitement en cliquant ici.