Les cousines vampires

Les cousines vampires

Bande dessinée écrite par Alexandre Fontaine Rousseau et dessinée par Cathon, 2014, Canada

Camille se rend chez sa cousine Frédérique, dans le manoir où elle a passé de belles vacances dans son enfance. Mais Frédérique a peut-être légèrement changé…

Les cousines vampires est une bande dessinée chouette avec deux personnages principales très différentes, l’une mystérieuse, l’autre très pragmatique. C’est d’ailleurs le contraste entre les deux qui est très drôle et amène plusieurs scènes de quiproquo qui rythment le récit. Le style de dessins, effet crayonné, est assez beau. On regrette juste un peu (sans spoiler) que l’une des deux femmes ait le mot final sur l’autre.

Hana no breath

Hana no Breath

Manga écrit et dessiné par Cali, 2017, France

Azami, lycéenne, est folle amoureuse de Gwen, avec qui elle rêve de sortir. Quand elle s’en rapproche et découvre que Gwen est en réalité une fille… passée la surprise, ses sentiments ne changent pas !

Hana no breath, série en 2 tomes (la première de l’autrice), est une histoire toute douce. Les thèmes de la découverte des premiers sentiments amoureux et du lesbianisme (qui n’est pas vraiment formulé tel quel) sont évoqués, ainsi que la difficulté d’être une jeune femme et de se rendre compte en grandissant que certaines possibilités se réduisent. On regrette un peu que beaucoup de rebondissements soient issus de rivalités entre jeunes filles. A part ça, ça reste un manga mignon et assez chouette !

Quatre soeurs

Quatre soeurs BD

Série de bandes dessinées écrite et dessinée par Cati Baur, 2011-2018, France, adaptés des romans de Malika Ferdoujkh

Les soeurs Verdelaine sont orphelines depuis peu et habitent la grande et vieille maison Vill’Hervé que Charlie, l’aînée, retape jour après jour. Geneviève, elle, se défoule en secret au cours de boxe. Bettina traine avec sa bande de copines. Hortense a toujours le nez plongé dans ses livres et Enid, la dernière, vit d’incroyables aventures avec ses amies, la chauve souris et l’écureuil.

Après la série de romans jeunesse à succès, voilà les bandes dessinées ! Celles-ci sont très fidèles au texte et à l’univers d’origine (ce qui peut être presque décevant). Le parti-pris graphique est assez chouette et s’accorde bien avec le ton de l’histoire. Une BD sympathique à lire que vous soyez ado ou pas.

Petite terrienne

Petite terrienne

Bande dessinée écrite et dessinée par Aisha Franz, 2012, Allemagne

Dans une petite ville allemande, une adolescente fait la découverte de sa sexualité. Sa soeur plus jeune s’interroge naïvement sur le même sujet avec une étrange créature, tandis que leur mère sombre dans les souvenirs et la dépression.

Attention ovni ! Petite terrienne est une bande dessinée très (très !) étrange, avec un style plutôt original (tout est dessiné au crayon à papier). On suit ici le quotidien sur quelques jours de trois femmes de la même famille, une mère et ses deux filles. Toutes les trois isolées les unes des autres, elles semblent vivre sous le même toit sans le savoir et c’est très déroutant. Certaines scènes sont très dérangeantes et la « créature » (extra-terrestre ? Comme pourrait le faire penser le titre original « Alien ») est assez effrayante. Une BD à ne pas mettre entre toutes les mains et qui vous saura vous plaire… ou pas.

Moi aussi

Moi aussi manga

Manga écrit et dessiné par Momochi Reiko, 2018, Japon

Satsuki Yamaguchi est une jeune femme qui travaille en intérim dans une entreprise de taille moyenne. Bien intégrée et investie dans son travail, elle est prise pour cible par un de ses supérieurs qui commence à la harceler sexuellement.

Après les essais et les romans, voilà un manga qui s’inscrit dans l’ère #MeToo ! Moi aussi décrit de façon très claire l’emprise de l’agresseur et le piège qui se referme sur l’héroïne, isolée. Au fil des pages, l’autrice montre également de manière très réaliste la peur de l’héroïne, ses doutes, ses inquiétudes et le traumatisme qu’a créé ce harcèlement. On aime qu’elle se tourne vers une association de femmes, preuve qu’un soutien et que des solutions existent. Moi aussi est basé sur l’histoire vraie de Kaori Sato, la première femme a avoir élevé la voix contre le harcèlement sexuel en entreprise au Japon.

A noter : jusqu’au 30 avril 2021, les éditions Akata reversent 5 % des recettes des ventes du tome 2 à Solidarité Femmes, qui gère le numéro national d’appel pour les femmes victimes de violences, le 3919.

Pour un autre récit de femme japonaise qui lutte contre la société patriarcale, on vous conseille le texte de Shiori Ito, La Boîte noire.

Le cercle du dragon-thé

Bande dessinée écrite et illustrée par Katie O’Neill, Nouvelle-Zélande, 2020

Greta est apprentie forgeronne auprès de sa maman. Un jour, elle découvre un petit dragon perdu, et décide de le ramener chez lui. Elle rencontre alors Hesekiel, qui lui propose de l’initier au soin des “dragons-thé”…

Cette BD coup de coeur est un conte peuplé de personnages attachant.e.s. Saison après saison, on suit les aventures de Greta qui apprend à fabriquer le thé grâce à Hesekiel et Erik. Elle rencontre aussi Minette, avec qui elle se lie d’amitié… En toile de fond, il y a une histoire d’amour entre deux hommes, dont l’un des deux est en situation de handicap… et peut-être même les prémices d’une histoire lesbienne ! Bref, une BD fantasy aux couleurs toutes douces, inclusive, bienveillante et super adorable !

Maïana

Maiana

Bande dessinée écrite par Carbone et dessinée par Pauline Berdal, 2019, France

Maïana est une jeune fille métisse. Peu de temps avant Noël, elle trouve chez elle un curieux calendrier de l’Avent à son nom. Qui a pu lui offrir ce cadeau ?

Maïana est une bande dessinée très belle, avec des couleurs chaleureuses et des personnages intéressants. Des thèmes classiques sont abordés (amitié, première histoire d’amour, vie en famille) et d’autres moins classiques (être une petite fille métisse élevée par sa mère blanche et son beau père). Certes, c’est un peu mielleux, mais nous sommes tout de même curieuses de savoir la suite.

Carbone, la scénariste, est également autrice de la bande dessinée Dans les yeux de Lya.

Pucelle

Pucelle BD

Bande dessinée écrite et dessinée par Florence Dupré la Tour, 2020, France

Depuis toute petite, Florence se pose des questions sur ce qu’il y a « en bas », sous la ceinture… selon les interlocuteurs et les situations, les réponses qu’elle trouve sont évasives ou effrayantes.

Pucelle est une bande dessinée très émouvante qui raconte tout le tabou autour de la sexualité et du sexe des femmes. Le point de vue est celui de Florence, alors petite fille, mais les attitudes des différentes personnes (adultes) de la famille sont aussi saisissantes. Il faut noter que la petite fille évolue dans une micro-société très restreinte, marqué par la foi, composante très prenante dans la BD. On a hâte de découvrir le deuxième tome !

Petite forêt

Petite forêt manga

Manga écrit et dessiné par Igarashi Daisuke, 2004, Japon

Revenue de la ville, Ichiko vit dans le hameau de Komori (qui signifie « petite forêt »). Ici, seule dans sa maison et avec l’aide et la solidarité des autres habitant.e.s, elle apprend à passer les saisons avec cuisinant d’après des produits locaux cultivés par ses soins ou trouvés dans la campagne environnante

Petite forêt est un manga poétique et… très appétissant ! Chaque chapitre est associé à une recette que l’héroïne partage, d’après des souvenirs d’enfance, des conseils des autres villageoises et ses propres innovations culinaires. On la voit (ré)apprendre par elle-même ou avec le soutien de ses voisin.e.s (surtout les femmes) comment effectuer les travaux agricoles de toutes sortes, saisons après saisons. Un récit en deux tomes, serein, et qui vous donnera peut-être envie d’être autosuffisant.e vous aussi !

Le manga a fait l’objet d’une adaptation en film en Corée du sud.

Ce qui se passe dans la forêt

Bande dessinée écrite et illustrée par Hilding Sandren, 2014, Suède

Aïda, Tess et Marlène ont 14 ans. Elles vivent en Suède, dans la région du Småland. Mais l’adolescence a des conséquences sur leur corps qui change et leurs relations avec leurs copains : les voici confrontées à de nouveaux comportements de la part des garçons, et même à des agressions…

Hilding Sandren dessine le passage de l’enfance à l’adulte, cette période délicate de l’adolescence, du point de vue de ces trois amies qui tentent de résister aux violences des garçons et de s’en sortir dans la sororité. Des dessins bruts au crayon illustrent cette histoire de temps qui passe, avec des paysages très beaux de la campagne suédoise. L’autrice a écrit une suite, dont les événements se déroulent deux ans plus tard : L’unE pour l’autrE.