Le jour où j’ai voulu sauver la forêt

Le jour où j'ai voulu sauver la forêt bd

Bande dessinée écrite et dessinée par Nora Dåsnes, 2023, Norvège

Quand Bao apprend que la forêt proche de son collège va être rasée pour agrandir un parking, elle voit rouge et décide de se mobiliser ! Prévenir ses ami.e.s, organiser une occupation des lieux, rencontrer les élu.e.s… arrivera-t-elle à ses fins ?

Par la même autrice que L’année où je suis devenue ado et dans le même environnement (mais qui peut tout à faire se lire de manière indépendante), Le jour où j’ai voulu sauver la forêt est une ode à la mobilisation citoyenne à destination des ado… qui pourrait donner des idées à certain.e.s ! L’héroïne (et ses ami.e.s) est touchante et se révèle tout au long du récit dans cette lutte qu’elle prend à bras le corps. Une bande dessinée réaliste et optimiste à offrir aux jeunes de votre entourage et à lire avec plaisir !

Le jour où j’ai voulu sauver la forêt fait partie de notre sélection de Noël 2023.

Ana et l’entremonde

Ana et l'entremonde

Bande dessinée écrite par Marc Dubuisson et dessinée par Cy, 2022, France

1492. Ana et Domingo sont deux jeunes orphelin.e.s qui ravitaillent les navires en partance pour les Indes. Embarqué.e.s sur le bateau Santa Maria, quand celui-ci atteint les chutes du bout du monde, Ana et Domingo se trouvent projeté.e.s dans un univers parallèle : l’Entremonde.

Voilà une héroïne de bande dessinée plongée dans une aventure qui devrait ravir les ado de votre entourage ! Riche en émotions, l’héroïne est attachante, tout autant que les nombreux personnages secondaires toutes et tous haut.e.s en couleurs. En parlant de couleurs d’ailleurs, les illustrations de Cy (autrice de Radium Girls) sont magnifiques et les yeux se régalent de couleurs planches après planches. Prévue comme une série en 4 tomes, on a hâte de lire la suite !

Ana et l’entremonde fait partie de notre sélection de Noël 2023.

Mythes & Meufs

mythes & meufs bd

Roman graphique écrit et illustré par Blanche Sabbah, 2022, France

La Reine des neiges, Karaba, Shéhérazade, Jeanne d’Arc… réelles ou inventées, ces héroïnes ont peuplé notre enfance et nourri notre imaginaire. Mais quelle est vraiment l’histoire de ces femmes ?

Jeune fille naïve et en quête d’amour, femme fatale ou épouse dévouée, c’est souvent comme cela que nous sont présentées les héroïnes. Etonnant (non), les contes qui nous les présentent ainsi sont bien souvent les œuvres d’hommes. Alors dans cette BD, Blanche Sabbah dynamite cette vision caricaturale et dépassée : en 21 épisodes, chacun composé d’une BD et d’une page « pour aller plus loin », l’autrice analyse et revisite les histoires des ces héroïnes avec une approche résolument féministe.

Pour d’autres réécritures de mythes, on vous conseille Ces mauvaises femmes et Contes à rebours. Et pour une analyse axée sur les contes de fées, on vous conseille la très drôle bande dessinée Et à la fin ils meurent.

Mythes et Meufs fait partie de notre sélection de Noël 2023.

De l’intérieur – Deux femmes, un quinquennat, un bébé

de l'intérieur bd

Roman graphique écrit par Dorothée Adam et illustré par Francis Buchet, 2022, France

France, 2010. Claire est musicienne, Dorothée est réalisatrice. Elle devient même réalisatrice officielle de l’Elysée après l’élection de François Hollande ! Les deux femmes s’aiment et souhaitent fonder une famille. Mais c’est interdit en France et les manifestations contre le mariage pour toustes le leur rappellent violemment…

Voici un récit autobiographique captivant, qui mêle (comme S’il suffisait qu’on s’aime) l’intime et le politique. Ici, on est aussi embarquées dans le quotidien d’un métier fascinant, qui amène Dorothée à côtoyer de très près le Président de la République, à être au sommet de la machine politique… Elle nous embarque avec elle, transmettant ses questionnements personnels (difficulté du coming in et du coming out notamment) et les questionnements (et concessions…) qui agitent la sphère politique. A lire !

S’il suffisait qu’on s’aime

Roman graphique écrit par Daphné et Julie Guillot, illustré par Julie Guillot, 2022, France

Daphné et Julie se rencontrent, tombent amoureuses, décident de vivre ensemble, évoquent l’idée de fonder une famille… Une histoire d’amour banale à première vue. Oui, mais. Mais Daphné et Julie sont deux femmes en couple lesbien, à l’heure où les débats font rage en France autour du mariage pour toustes. Leur récit retrace donc à la fois leur histoire personnelle (et les démarches difficiles pour accéder à la parentalité quand on est un couple de femmes) mais aussi les 8 années de combats acharnés autour de l’accès aux droits, notamment à la PMA (procréation médicalement assistée).

S’il suffisait qu’on s’aime est un roman graphique à la croisée des chemins entre intime et politique (et l’intime EST politique !). C’est une chronique extrêmement bien documentée de ces années de lutte, qui parle aussi de désir d’enfant, de lesbophobie, du poids du modèle hétéro-patriarcal… et d’amour. Bref, c’est beau et c’est passionnant, on vous le conseille donc absolument !

Sur le même sujet, on vous conseille aussi De l’intérieur – Deux femmes, un quinquennat, un bébé.

Wake – L’histoire cachée des femmes meneuses de révoltes d’esclaves

Wake femmes meneuses révoltes esclaves bd

Bande dessinée écrite par Rebecca Hall et dessinée par Hugo Martinez, 2022, Etats-Unis

On sait qu’il y a eu des révoltes d’esclaves à bord des bateaux négriers en partance pour l’Amérique, mais sait-on que certaines ont été menées par des femmes ? La juriste et historienne Rebecca Hall mène l’enquête sur ce pan oublié de l’histoire des femmes et de l’esclavage.

Rebecca Hall raconte dans cette bande dessinée son processus de travail de recherche sur ce sujet, mêlé à des moments de sa vie personnelle, pendant laquelle elle est fréquemment confrontée à du racisme. Au fil des pages, on découvre des femmes qui parfois ont à peine un nom, qui ont donné de l’espoir et changé le destin de centaines de personnes déportées des côtes africaines par les puissances occidentales. Une lecture enrichissante et essentielle !

Speak

Speak bd

Bande dessinée écrite et dessinée par Emily Carroll, 2019, Etats-Unis, d’après le roman de Laurie Halse Anderson

Melinda a 15 ans. Depuis sa rentrée au lycée, elle n’a plus d’ami.e.s, ses notes dégringolent, des rumeurs courent sur son dos, les autres élèves l’évitent, sa parole se fait de plus en plus rare. Melinda a 15 ans et lors d’une fête avant la rentrée, un lycéen l’a violé.

Speak est une bande dessinée forte racontée à la 1ère personne sur le quotidien d’une récente victime de viol, qui perd pied semaine après semaine. Le traumatisme et ses conséquences transparaissent de manière très juste dans le récit et le dessin, tout comme le désarroi de son entourage (parents, professeurs) qui tardent à identifier la cause du changement de comportement de l’héroïne (voire ne l’identifient jamais pour certain.e.s). Heureusement que la BD se termine sur une lueur d’espoir car on doit avouer que même si elle est vraiment poignante, ce n’est pas la lecture la plus joyeuse qu’on puisse avoir.

Les contraceptés – Enquête sur le dernier tabou

Les contraceptés bd

Bande dessinée écrite par Guillaume Daudin et Stéphane Jourdain et dessinée par Caroline Lee, 2021, France

Au cours d’une conversation anodine, Guillaume et Stéphane se rendent compte qu’ils ne se sont jamais préoccupés de contraception alors même qu’ils sont en couple hétéro depuis des années. Les deux journalistes décident de mener l’enquête sur cette utopie vieille de 40 ans en France, rencontrant tour à tour des militants des années 70, des chercheurs et la Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes de l’époque, Marlène Schiappa (ou pas !).

Si vous ne connaissez rien au sujet de la contraception masculine, cette BD sous forme d’enquête est une véritable mine d’informations sur le sujet, retraçant les avancées médicales/technologiques et les freins politiques en France à sa généralisation. Une bande dessinée engagée, préfacée par Camille Froidevaux-Metterie et dans l’air du temps, à offrir aux hommes de votre entourage !

Violette et les lunettes magiques

Violette et les lunettes magiques bd

Bande dessinée écrite et dessinée par Emilie Clarke, 2021, France

Violette est en CM2 avec sa bande d’ami.e.s. Lors d’un contrôle médical à l’école, le verdict tombe : elle a besoin de porter des lunettes ! Dépitée, elle se rend chez l’opticien… qui lui donne une paire de lunettes magiques. Peut-être vont-elles l’aider à décoder le mystère autour du maître d’école ?

Violette et les lunettes magiques est une bande dessinée assez chouette pour les jeunes, aux couleurs vives, avec une bande d’ami.e.s soudé.e.s. D’un côté, on aime beaucoup que la jeune héroïne fasse de ses nouvelles lunettes une force, de l’autre, on est légèrement sceptiques, comme s’il fallait que des lunettes soient magiques pour qu’elles ne soient pas une tare pour le personnage (comme dans de nombreux récits grand public, où les héroïnes se révèlent et deviennent belles-drôles-attirantes en retirant leurs lunettes de vue, qui les rendent forcément moches et inintéressantes). A vous de vous faire votre propre avis !

Et pour prolonger les aventures de Violette, une deuxième aventure (Violette contre diablot1, dans laquelle toute la bande entre en 6ème) est disponible et traite de revenge porn au collège et de solidarité féminine.

La louve boréale

La louve boréale bd

Bande dessinée écrite et dessinée par Núria Tamarit, 2022, Espagne

Sur le Vieux Continent, Joana a tout perdu dans les flammes et la douleur. Arrivée dans le Nouveau Monde, elle cherche à rejoindre une expédition d’orpailleurs pour devenir riche et recommencer sa vie.

La louve boréale réinvente le mythe de la ruée vers l’or, à travers un quatuor insolite d’héroïnes solitaires (une européenne qui cherche à refaire sa vie, une native qui connaît la région comme sa poche, une native soignante un peu trop sorcière aux yeux des hommes et une chienne qui complète l’équipe), qui apprendront à se connaître et à s’allier contre les méfaits des hommes. Les planches sont magnifiques et l’héroïne principale n’hésite pas à remettre ses choix en question, sur fond d’écoféminisme. La louve boréale est à découvrir sans hésiter !