Libérées – Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale

Écrit par Titiou Lecoq, 2017, France

Un jour, l’autrice se rend compte qu’elle est une femme. Oui, parce qu’avec un conjoint et 2 enfants à la maison, elle est écrasée par les tâches domestiques. Comment regagner le combat pour l’égalité dans ces conditions ? Comment les inégalités dans la sphère privée influent aussi sur le travail, l’espace public, le harcèlement sexuel ?

Journaliste et blogueuse, Titiou Lecoq nous incite à ne plus ramasser les chaussettes sales ! Dans cet essai, elle aborde les inégalités femmes hommes au prisme des tâches domestiques, de la charge mentale, de l’éducation des enfants et de l’occupation de l’espace (les femmes à l’intérieur, les hommes à l’extérieur). Un texte incisif et très bien documenté, jusqu’aux annexes historiques portant sur la division sexuelle du travail ou les arts ménagers.

La ville faite par et pour les hommes

Écrit par Yves Raibaud, 2015, France

En France, les noms de rues portent un nom masculin dans 94% des cas. 75% des budgets publics destinés aux loisirs des jeunes bénéficient aux garçons. 100% des femmes ont connu au moins une fois une situation de harcèlement dans les transports en commun. En bref, la ville et ses usages se déclinent quasiment exclusivement au masculin, renforçant les inégalités entre femmes et hommes. Comment penser une ville plus égalitaire, plus mixte ?

Yves Raibaud, géographe, propose des solutions aux inégalités dans l’espace public. Un ouvrage court de la collection Égale à égal (en partenariat avec le Laboratoire de l’égalité), qui comprend de nombreuses références à des expertes ou associations engagées pour changer les choses !

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe

Essai écrit par Chimamanda Ngozi Adichie, 2017, États-Unis, Nigeria 

Chimamanda Ngozi Adichie écrit à son amie Ijeawele, qui vient de donner naissance à une petite fille. Elle lui donne des conseils pour l’éduquer de manière féministe !

L’autrice nigériane parle de sa propre expérience du sexisme et en tire des enseignements pour déjouer les pièges des stéréotypes, qu’elle transmet ici sous forme d’une longue lettre, souvent drôle. Un court essai, facile à lire, à mettre entre toutes les mains avant d’enchaîner avec un autre essai, un roman ou un recueil de nouvelles de cette autrice engagée !

Mouvement des lesbiennes, lesbiennes dans le mouvement

Actes du colloque de la Coordination lesbienne en France, 2011, France

Dans le cadre des 40 ans du Mouvement de libération des femmes (MLF), la Coordination lesbienne en France (CLF) a organisé un colloque Mouvement des lesbiennes, lesbiennes dans le mouvement, dont les actes ont été publiés. La première partie est historique : retour sur les années 70 avec la structuration d’un mouvement et la création de nombreuses revues lesbiennes, réflexion sur la non mixité du mouvement lesbien dans les années 80 à 2000… S’ensuivent de nombreux témoignages de militantisme, de création de lieux lesbiens, etc.

Quelle richesse que ces témoignages d’engagements lesbiens ! Chercheuses, militantes, fondatrices de lieux de sociabilisation, voyageuses, françaises et internationales, elles racontent leurs expériences du lesbianisme. Même si certains textes ne sont pas hyper accessibles, il y en a pour toutes !

Beyoncé est-elle féministe ? Et autres questions pour comprendre le féminisme 

Livre illustré par Diglee, écrit par Raphaëlle Rémy-Leleu et Margaux Collet, 2018, France

10 questions portant sur les inégalités entre les femme et les hommes, 10 réponses féministes ! Construction du genre, absence des femmes en politique, harcèlement sexuel et sexiste, charge mentale… Beyoncé est-elle féministe ? se propose d’expliquer en quoi le féminisme est indispensable encore aujourd’hui.

Écrit par 2 militantes d’Osez le féminisme !, pensé comme une introduction au féminisme, cet ouvrage facilement accessible aux plus jeunes balaie de manière claire et synthétique de nombreux sujets. Plusieurs chouettes points forts : des portraits de femmes inspirantes sont mis en avant, de nombreux collectifs féministes sont cités, les dessins de Diglee sont plein d’humour.

Ils ne décideront plus pour nous. Débats sur l’IVG 1971-1975

Recueil de textes sélectionnés par Anne-Cécile Mailfert, 2015, France

La dépénalisation de l’avortement a été une lutte longue et difficile, menée par de nombreuses militantes féministes. Ils ne décideront plus pour nous retrace cette lutte, à travers 19 textes, pétitions, tribunes, éditoriaux, discours… De l’appel des 343 femmes affirmant avoir avorté, publié en 1971, au discours de Simone Veil prononcé à l’Assemblée nationale en 1974.

Un chouette recueil d’archives, sélectionnées par l’autrice pour mieux comprendre les arguments de l’époque. La préface permet de mettre en perspective la lutte… toujours aussi indispensable aujourd’hui.

Nous sommes tous des féministes / Les marieuses 

Essai écrit par Chimamanda Ngozi Adichie, 2014, États-Unis, Nigeria 

En 2012, Chimamanda Ngozi Adichie prononce un discours féministe lors d’une conférence TedXEuston, intitulé “Nous sommes tous des féministes”. Publié, ce discours dénonce les rôles traditionnels assignés aux femmes : se marier, servir son mari, n’être qu’un faire-valoir des hommes. Au contraire, Chimamanda milite pour changer cela, dès l’enfance, en éduquant les filles et les garçons en dehors des stéréotypes ! Le discours est suivi de la nouvelle “Les marieuses” : une femme nigériane est envoyée aux États-Unis où vit son nouveau mari qu’elle connaît à peine, et qui fait tout pour l’américaniser.

Un ouvrage, deux récits, deux belles rencontres avec la militante féministe et autrice Chimamanda Ngozi Adichie. Le tout est très court, ce qui permet de lire vite pour mieux prêter le livre à notre entourage ! Et d’enchaîner avec un autre essai, un roman ou un recueil de nouvelles de cette autrice engagée !

King Kong Théorie

Essai écrit par Virginie Despentes, 2006, France 

Partant de ses expériences du viol, de la prostitution et de la pornographie, Virginie Despentes raconte comment elle est devenue celle qu’elle est aujourd’hui. Elle mêle ses expériences personnelles et des réflexions sur la condition des femmes et ce que devrait être le féminisme.

Un essai parfois violent, toujours très cru, qui propose une vision du féminisme qui ne conviendra pas à tou.te.s. Virginie Despentes montre comment son viol l’a menée vers la prostitution, tout en revendiquant la liberté de se prostituer. C’est finalement une vision assez individualiste qu’elle propose, celle d’une femme qui refuse le statut de victime mais dont le traumatisme a pourtant été structurant. Néanmoins, il est indéniable que cet essai amène à réfléchir, comme lorsque l’autrice compare le mariage et la prostitution, à la manière de Simone de Beauvoir quelques décennies auparavant…

Féministes du monde arabe. Enquête sur une génération qui change le monde

Enquête de Charlotte Bienaimé, 2015, France

Âgées de 18 à 35 ans, vivant en Algérie, Égypte, Maroc ou Tunisie, une trentaine de femmes féministes d’une partie du monde arabe sont interviewées par la journaliste Charlotte Bienaimé. Discriminations, violences, sexualités, avortement, voile…, ces femmes se livrent sur leurs combats.

Une enquête qui casse les préjugés sur ces femmes et leurs luttes féministes, confronte des points de vue parfois très différents, et permet de réfléchir à l’universalité (ou pas !) du féminisme et à la manière d’être de meilleures alliées.

La guerre invisible

Enquête de Leila Minano et Julia Pascual, 2014, France

Parue en 2014, réalisée par 2 femmes journalistes, La guerre invisible est une enquête sur les pratiques de harcèlement sexuel, agressions sexuelles et viols qui existent au sein même de l’armée française.

L’enquête, extrêmement fouillée, fait apparaître de nombreux témoignages de victimes. On lit avec effarement comment la plupart d’entre elles ont été silenciées : elles ont souvent été mutées, voire contraintes à quitter l’armée, où elles pensaient réaliser le métier de leurs rêves. Au lendemain de la parution de l’ouvrage, une enquête interne sur les violences sexuelles au sein de l’armée était annoncée par le ministre de la Défense… restée effet d’annonce ? A noter : un documentaire du même nom a également été réalisé.