Certaines n’avaient jamais vu la mer

Roman écrit par Julie Otsuka, 2011, Japon, États-Unis

On le sait peu : des milliers de femmes japonaises ont été déportées au début du XXème siècle aux États-Unis, afin de “peupler” les campagnes agricoles de la côte ouest. Vendues par leurs familles, mariées de force, violées, mises enceintes, obligées de tenir leurs nouveaux foyers et d’assurer les travaux agricoles, aucune violence ne leur a été épargnée. 

Ce court roman raconte leurs vies, pour qu’on ne les oublie pas, jamais. Une lecture absolument essentielle avec une traduction à couper le souffle, qui ne devrait pas vous laisser indifférent.e.s. Une œuvre à lire et à offrir sans modération.


  • u00c9crit / Ru00e9alisu00e9 par une femme