I May Destroy You

Série créée par Michaela Coel, 2020, Royaume-Uni

Arabella est une jeune adulte, écrivaine à succès, voix de sa génération et… en panne d’inspiration pour sa nouvelle œuvre. Un soir dans un bar, elle est droguée et violée, sans rien se rappeler le lendemain, à part quelques flashs qu’elle va tenter d’exploiter pour retrouver l’homme qui l’a violée.

Attention, voilà une nouvelle création puissante et déjantée de Michaela Coel ! On vous prévient : sexe, drogue, viol et traumatisme sont les fils rouges de la série. Certains partis pris sont très intéressants et montrent ce qui n’est jamais (ou rarement) montré au cinéma ou en série, comme le traumatisme de l’héroïne après son viol (comment il se manifeste, comment elle vit avec, et comment son entourage le perçoit et essaie de faire avec), ou encore les rapports sexuels en ayant ses règles. On adore aussi la relation avec ses deux meilleur.e.s ami.e.s. Par contre, il faut avoir le cœur accroché pour certaines scènes, explicites ou trop suggestives (on peut d’ailleurs s’interroger de la différence de traitement entre un viol d’un homme sur une femme qui est suggéré, et un autre viol, d’un homme sur un homme, qui est intégralement montré, de manière assez insoutenable). I May Destroy You et son style unique vous convaincront… ou pas !


  • Écrit / Réalisé par une femme