La bonne épouse

Long métrage réalisé par Martin Provost, France, 2020

En 1967, Paulette Van Der Beck dirige avec ardeur son école ménagère à destination des jeunes filles de la région. Elle est assistée de sa belle-soeur professeure de cuisine et d’une religieuse. Quand le mari de Paulette décède, elle découvre que l’école souffre de dettes… Dans le même temps, les nouvelles jeunes filles accueillies dans l’école ont envie de liberté !

L’émancipation des femmes est au programme de ce film très drôle qui évoque mai 68. Certes, ce n’est pas le film de l’année, mais le scénario est bien trouvé, les acteurs et actrices convaincant.e.s dans leurs rôles (Juliette Binoche, Yolande Moreau et Noémie Lvovsky sont excellentes) : on passe clairement un bon moment ! 

Martin Provost a aussi réalisé Séraphine