Whitney: can I be me?

Long métrage documentaire réalisé par Nick Broomfield et Rudi Dolezal, 2017, Royaume-Uni et États-Unis

Un documentaire qui retrace la carrière de la chanteuse pop Whitney Houston par des images d’archives et interviews récentes de ses proches, notamment à travers son addiction à la drogue.

Le film balaie toute sa vie, avec une grande diversité de personnes interviewées (ami.e.s, famille, collègues, garde du corps…). Une place importante est faite à son homosexualité. Dommage que la chronologie soit assez difficile à suivre ; de nombreuses images sont issues de la tournée de 1999, ce qui est chouette, mais on ne comprend pas forcément tout de suite la raison de ce choix.

What happened Miss Simone?

Documentaire réalisé par Liz Garbus, 2015, États-Unis

A partir d’images d’archives et d’interviews de proches (notamment sa fille), ce documentaire retrace la vie de Nina Simone, iconique chanteuse noire américaine du 20ème siècle.

Passionnant documentaire, à l’image de la vie survoltée et engagée de l’artiste. Évidemment, la musique est au top ! Un gros regret : le manque d’analyse des actes violents de son mari, qui ont évidemment transformé Nina durablement.

Les féministes : à quoi pensaient-elles ?

Documentaire réalisé par Johanna Demetrakas, 2018, États-Unis

Ce documentaire se présente sous forme de dialogue avec plusieurs femmes féministes prises en photo dans les années 70, qui se remémorent leur ressenti sur ces années de militantisme, jusqu’à aujourd’hui.

Même s’il n’y a pas vraiment de fil rouge construit, on a plaisir à entendre les témoignages de toutes ces femmes inspirantes, quasiment toutes artistes, qui racontent leurs familles, leurs oeuvres et leurs difficultés à être reconnues en tant qu’artistes, leurs combats pour l’accès à la contraception ou à l’avortement…