Compartiment pour dames

Roman écrit par Anita Nair, 2001, Inde

Publié en 2001, Compartiment pour dames raconte l’histoire d’Akhila, qui décide à 45 ans d’entreprendre un voyage à l’autre bout de l’Inde pour faire le point sur sa vie. Dans le train de nuit qui la conduit à destination, elle rencontre ses 5 compagnes de voyage, à qui elle pose la question suivante : « pensez-vous qu’une femme peut arriver à se débrouiller toute seule ? ».

Au fil du livre, chaque femme livre son histoire, bien souvent faite de rêves abandonnés, d’empêchements, de violences masculines, mais aussi de beaucoup d’espoir.

Insoumises

Roman écrit par Conceção Evaristo, 2018, Brésil

Dans Insoumises, la narratrice part à la rencontre de 13 femmes afro-brésiliennes qui racontent leurs histoires…

Et quelles histoires ! Ces 13 portraits superbement sorores sont ceux d’héroïnes qui résistent au sexisme, au racisme, à la lesbophobie, aux violences machistes, au validisme… Le livre est écrit par Conceção Evaristo. Née dans une favela, l’autrice  a réalisé sa scolarité tout en travaillant comme domestique, dès 8 ans. Après une carrière d’institutrice, elle reprend des études de littérature à 50 ans et obtient un doctorat en 2011. Elle est également très engagée politiquement et socialement. Une héroïne, comme ses personnages !

Par la même autrice, on vous conseille L’histoire de Poncia. Aux éditions Anacaona, découvrez aussi Gaia changera le monde, 1492, Anacaona l’insurgée des Caraïbes et le Petit manuel antiraciste et féministe.

Trois jours en automne

Roman écrit par Pak Wan-seo, 2001, Corée du Sud

A la veille de sa retraite, une gynécologue revient sur sa carrière dans un quartier de Séoul, à l’origine très populaire, qu’elle a vu changer décennies après décennies. Elle se replonge dans ses souvenirs à travers sa dernière patiente, qui lui rappelle ses débuts.

Trois jours en automne est un beau témoignage d’une docteure qui a choisi, finalement un peu par hasard, de s’occuper de la santé et du corps des femmes. La traduction française est très agréable à lire, ce qui donne en plus à ce court roman une portée et une âme certaines.