Séraphine

Séraphine Marie Desplechin roman ado historique

Roman écrit par Marie Desplechin, 2005, France

Séraphine, 13 ans, est orpheline. Recueillie par le Père Sarrault, confiée à la couturière Jeanne, visitée par sa tante Charlotte, Séraphine rêve d’un autre métier et d’émancipation. Quel nouveau gagne-pain Sainte Rita pourra-t-elle trouver pour Séraphine sur la butte Montmartre ?

Dans Séraphine, l’autrice explore la vie d’une jeune fille dans un quartier pauvre de Paris à la fin du XIXème siècle. Marie Desplechin nous raconte un Montmartre marqué par la Commune de Paris tenue une dizaine d’années plus tôt, par la construction du Sacré Cœur et par l’émergence de nouvelles idées politiques, à travers les yeux d’une héroïne qui sort de l’enfance et ne manque pas de témérité !

Même époque, même ville, mais quartier différent, découvrez également Lucie dans Satin grenadine (dont sont issus plusieurs personnages secondaires de Séraphine). Et bonne nouvelle, le roman est en cours d’adaptation pour le cinéma !

Satin grenadine

Satin Grenadine Marie Desplechin roman historique ado

Roman écrit par Marie Desplechin, 2004, France

Lucie, 13 ans, vient de terminer son éducation. Que va-t-elle bien pouvoir faire maintenant ? Va-t-elle obéir à son père qui voudrait faire d’elle une parfaite future épouse ou suivre ses envies d’aventure dans le Paris de la fin du XIXème siècle ?

Dans Satin grenadine, Marie Desplechin décrit le foisonnement de la vie parisienne des années 1880 à travers les yeux d’une jeune fille de la bourgeoisie parisienne, mais également d’une foule de personnages secondaires (dont beaucoup de femmes). L’émergence de nouvelles idées politiques, notamment le cloisonnement entre classes sociales qui s’effrite, l’éducation et les droits des femmes sont une toile de fond pendant tout le récit. Une lecture intelligente pour les ado et les plus grand.e.s.

Même époque, même ville, mais quartier différent, découvrez également Séraphine (dont plusieurs personnages secondaires de Satin grenadine font une apparition).

Nos elles déployées

Nos elles déployées roman jeune adulte ado féministe

Roman écrit par Jessie Magana, 2021, France

1974. Solange, 15 ans, accompagne sa mère Colette, fervente militante féministe, dans toutes les manifs et cherche sa place dans la continuité et/ou l’opposition de celle-ci. 2018. Sido, fille de Solange, enchaine blocus, AG et manifs corsées pour trouver sa voie.

Nos elles déployées est le livre qu’on attendait ! Celui qui fait le lien entre les luttes féministes passées et présentes, et aborde la question de l’héritage féministe à travers 3 générations. On a surtout aimé la première partie (qu’on a dévoré), la deuxième étant, selon nous, plus violente et moins centrée sur les luttes féministes (et définitivement ancrée dans l’actualité donc peut rappeler aux militantes d’entre vous des souvenirs plus ou moins joyeux de luttes de ces dernières années). Le roman dans sa première partie évoque également la guerre d’Algérie et la décennie suivante, ce qui est assez rare pour un roman pour ado (plutôt jeunes adultes) pour être noté ! Une bonne découverte.

En apnée

Roman écrit par Meg Grehan, 2019, Irlande

Maxime a 11 ans. Elle vit avec sa maman, elle lit beaucoup, et elle aime TOUT savoir pour atténuer ses angoisses. Parmi ses angoisses : elle ne comprend pas cette sensation au fond d’elle quand elle regarde sa copine Chloé…  

Ecrit sous forme de vers, En apnée est un roman pour ados qui prend aux tripes, qu’on a lu d’une traite et presque sans respirer, « en apnée » nous aussi. Un récit qui nous embarque dans une aventure intime, au plus près des sentiments de son héroïne. Un livre important qui rappelle que chacun.e a le droit de tomber amoureux.se de qui il.elle veut, à offrir aux ados de votre entourage !

Viendra le temps du feu

Viendra le temps du feu roman dystopie féministe

Roman écrit par Wendy Delorme, 2021, France

Dans un état totalitaire proche du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, des humains sont divisés en trois groupes : celles et ceux qui vivent dans la cité en étant reconnu.e.s, celles et ceux qui vivent dans la cité en étant considéré.e.s comme des moins que rien et celles et ceux qui vivent en dehors. Des personnages de tous les milieux tentent de lutter contre leur situation.

Au début du roman, les prises de paroles, courtes, de différents personnages (majoritairement des femmes) se mettent en place. Le rythme et l’écriture sont très poétiques, le contexte dystopique se dessine et les zones d’ombres participent harmonieusement au récit. On a été un peu déçues de la 2ème partie, dans laquelle on a trouvé que le charme se rompait et que les transpositions du monde d’aujourd’hui sur le monde de demain devenaient un peu grossières. A vous de voir si ça vous convient ou pas ! On vous déconseille de lire des articles sur ce roman avant la lecture, ce qui pourrait vous gâcher quelques éléments.

Les rêveurs

Les rêveurs

Roman autobiographique écrit par Isabelle Carré, 2018, France

Une fille, ses parents, ses frères et des souvenirs vécus ou supposés.

Grandir dans les années 70 et dans une famille peu ordinaire, c’est ce qu’écrit Isabelle Carré. Avec douceur et poésie, elle raconte son enfance, son adolescence et les blessures qui traversent les générations (avec des pages magnifiques sur sa mère). L’écriture est sublime et touchante. Un roman à lire et à offrir.

Les livres de Sayuri

Roman écrit par Lucia Hiratsuka, 2016, Brésil

Sayuri est fille de Japonais installés au Brésil. Elle rêve d’apprendre à lire et à écrire. Mais la Seconde Guerre mondiale éclate et les Japonais sont vus comme des ennemis. Toutes les familles doivent cacher leurs livres et fermer leurs écoles pour ne pas être accusées de collaboration.

Les livres de Sayuri est un roman jeunesse émouvant, une ode à la lecture et à l’éducation, avec une héroïne attachante. Les dessins qui illustrent chaque chapitre sont magnifiques. Un roman qu’on a envie de conseiller à tout le monde !
Autre pays, autre histoire de communauté japonaise hors du Japon, on conseille aux plus grand.e.s d’entre vous le magnifique Certaines n’avaient jamais vu la mer.

La nouvelle

La nouvelle roman

Roman écrit par Cassandra O’Donnell, 2019, France

Quand Haya arrive dans sa classe, Gabriel est intrigué. Qu’est-il arrivé à cette nouvelle camarade de classe venue de Syrie ?

La nouvelle est un roman jeunesse qui traite de sujets actuels : l’acceptation de réfugié.e.s (ici syrien.ne.s) et plus globalement d’immigré.e.s dans la société française. Par le point de vue d’un jeune garçon vivant en Bretagne, un tableau assez réaliste est dressé autour d’une histoire d’amitié et de famille assez classique. Une réussite, à faire découvrir aux jeunes et aux plus grand.e.s.

Pour info, le site de l’éditeur propose une fiche pédagogique pour le lire en classe.

Pandorini

Roman écrit par Florence Porcel, 2021, France

A la mort de Pandorini, acteur star du cinéma français, la presse s’enflamme. Et puis, une journaliste ose aborder le sujet : Pandorini était-il si parfait que ça ? N’aurait-il harcelé et agressé des femmes au cours de sa carrière ? En parallèle, la narratrice se souvient, 14 années auparavant, alors qu’elle était jeune étudiante, avoir rencontré l’acteur…

Dans Pandorini, Florence Porcel raconte l’emprise d’un homme puissant sur une jeune étudiante. Elle décrit avec force le traumatisme : sidération, dissociation, amnésie traumatique. Les chapitres racontés du point de vue de cette étudiante alternent avec des coupures de presse, qui montrent incroyablement bien les rouages qui se mettent systématiquement en place lorsqu’un homme puissant est accusé de violences sexuelles : remise en question de la parole des victimes, déni des violences, ridiculisation des militantes féministes… Un roman coup de poing, inspiré de la vie de l’autrice, dans la lignée des ouvrages de Vanessa Springora, Camille Kouchner et d’autres survivantes courageuses.

Enrage contre la mort de la lumière

Roman écrit par Futhi Ntshingila, Afrique du Sud, 2021

Mvelo a 14 ans quand elle se retrouve seule, après le décès de sa mère Zola. Pourtant, la jeune fille n’a pas toujours vécu dans les “townships”, ces bidonvilles de l’Afrique du sud. Autrefois, elle a vécu dans une belle maison avec sa mère et son amant. Et puis avant encore, Zola allait à l’école et elle adorait ça, son avenir semblait plein de promesses…

Enrage contre la mort de la lumière est un roman magnifique, un vrai coup de cœur de ce début 2021. Il suit les parcours de Mvelo, de Zola, mais aussi de Nonceba, de Petra, de Sipho. Des personnages forts, auxquels on s’attache dès les premières lignes. En filigrane, l’autrice aborde le VIH/Sida, les violences sexuelles, la virginité, la pauvreté, le racisme, l’importance des racines… Beaucoup d’obstacles dans la vie de ces héroïnes battantes, mais aussi beaucoup d’espoir !