L’amour sous algorithme

Essai autobiographique écrit par Judith Duportail, 2019, France

Complètement accro à l’application Tinder, Judith Duportail apprend que ladite application note ses utilisateurs et utilisatrices en fonction de leur “désirabilité”. Judith, journaliste de métier, décide de mener l’enquête.

Que vient faire cet essai à propos d’un service de rencontres en ligne sur 1001 héroïnes, pourrez-vous peut-être vous demander ? Ici, l’air de rien, Judith Duportail soulève plein de maux issus du patriarcat qui pèsent sur les femmes trentenaires, CSP+, vivant en milieu urbain, notamment l’injonction au couple (pour les femmes donc) et la mise en concurrence des femmes entre elles sur le “grand marché de la bonne meuf” (comme dirait Virginie Despentes dans King Kong Théorie). L’essai se dévore grâce à une écriture fluide et surtout un suspens qui nous donne envie d’aller jusqu’au résultat de l’enquête. Une belle illustration (et introduction !) aux liens entre capitalisme et patriarcat.


  • Écrit / Réalisé par une femme